« Un horizon fabuleux entoure le village : les hautes montagnes du Gennargentu, des sommets lumineux presque profilés d'argent, dominent les grandes vallées de la Barbagia, qui montent, comme d'immenses coquilles grises et vertes, jusqu'aux crêtes où Fonni, avec ses maisons en pierrailles et ses allées en pierre, défit les vents et les éclairs ». C'est ainsi que le prix Nobel Grazia Deledda décrit magnifiquement dans « Cenere » (1903) ce qui est aujourd'hui le centre le plus important de la Barbagia di Ollolai avec ses quatre mille habitants. Le bourg se dresse à mille mètres d'altitude qui en font une station de ski célèbre grâce aux installations de remontée des sommets Spada et Bruncu Spina (plus de 1800 mètres). En hiver, il est caractérisé par d'intenses chutes de neige et des sommets blanchis, durant les autres saisons, il offre des couleurs magnifiques : les fleurs de pivoine, gentiane, églantine et rose pourpre encadrent les forêts. C'est le lieu des parcours intenses de trekking, entre des bois et des sources, dans des réserves avifaunistiques où l'on peut observer différentes espèces rares. C'est la patrie du chien de Fonni, une race recherchée pour défendre la propriété et les troupeaux.

Dans les quartiers historiques vous trouverez des maisons de montagne couvertes de scandulas, d'anciennes tuiles en bois, et vous admirerez les caractéristiques murales. Durant Autunno in Barbagia, ne ratez pas les caves exceptionnellement ouvertes aux visiteurs. Au centre, l'église de san Giovanni Battista en style gothique tardif et la basilique de la Vergine dei martiri, entourée de cumbessias et flanquée du couvent franciscain (1610) et de l'oratoire de san Michele (1760). Elle est enrichie de fresques, de reliquaires d'argent et d'un sanctuaire souterrain. Tout près, le musée de la culture pastorale, aménagé dans une maison de maitre du XIXe siècle, où vous pourrez revivre le déroulement de la vie agropastorale. D'autres édifices de culte d'un village, lié aux traditions et à la dévotion, sont l'église du Rosario, Santa Croce et le sanctuaire de la Madonna del monte. Parmi les traditions les plus intéressantes, vous apprécierez la confiserie (les typiques savoiardi), le palio de Fonni (ou des Communes), au début août, et le carnaval de Fonni, caractérisé par les masques d'Urthos et Buttudos. Le joyau archéologique du territoire, à quelques kilomètres du village, dans la direction de Pratobello, est l'ensemble de Gremanu, de la période nuragique. Enfoui dans un bois dense de chênes pubescents, c'est l'unique « aqueduc » nuragique connu dans l'Ile, associé à la nécropole Madau, composée de quatre tombes des Géants en forme de protomé taurine. L’établissement est daté entre les XVe et IXe siècles av. J.-C. et se compose en aval de trois temples (grand circulaire, à megaron et demi-circulaire), construits en basalte, calcaire, trachyte, alternés pour créer des effets chromatiques raffinés, des enceintes sacrées et environ cent cabanes d'un village et, en amont, d'un système articulé de canalisation et de captation articulé des eaux de sources, un ouvrage d'ingénierie hydraulique qui exploitait l'eau pour les rites sacrés et la vie quotidienne.