Entouré des monts du Gennargentu et effleuré par des cours d'eau qui en font un spectacle de raretés faunistiques et d'arbres, Gavoi est un bourg « joyau » dans le cœur sauvage de la Sardaigne, auquel le Touring club a décerné la Bandiera arancione (Drapeau orange). Peuplé d'environ trois mille habitants, il grimpe à presque 800 mètres de haut, sur une position enviable, au centre d'un territoire de plus de trois mille hectares recouvert de deux tiers de bois de chênes verts, chênes pubescents, châtaigniers, houx, noix et cerisiers. À deux kilomètres du village vous serez fasciné par le bleu intense, spécialement en automne et en hiver, du lac de Gusana, idéal pour des excursions en canoë et pour la pêche sportive. C'est un bassin artificiel, formé entre 1959 et 1961, « encaissé » entre les monts Littederone et Nodu nos Arcos, recouverts de chênes pubescents et de maquis qui lui donnent un aspect immaculé : vous pourrez les explorer à cheval. Près de ses bords, vous trouverez des structures pour profiter d'un séjour avec tous les conforts à disposition. Durant toute l'année vous serez fasciné par le contexte naturel de la zone : en hiver, par les monts enneigés qui servent de fond au printemps et, en été, par un climat frais et les couleurs vives de la nature. Dans le bourg, constitué d'élégantes maisons en granit, vous jouirez de splendides vues panoramiques sur les vallées vertes. Vous pourrez savourez les délices locales, comme le célèbre fromage de brebis, le pecorino fiore sardo dop – en raison duquel Gavoi est un centre slow food - pane' e fresa, des pommes de terre et des gâteaux typiques, et vous admirerez les excellences artisanales. Spécialement, lors de l'étape de Gavoi d'Autunno in Barbagia. En marchant dans les rues du centre, vous vous laisserez transporter à la recherche de coins avec des balcons fleuris, d'où les écrivains, acteurs, musiciens et journalistes du monde entier se produisent au début juillet à l'occasion du festival L’Isola delle storie, le plus célèbre festival littéraire de la Sardaigne. Si vous souhaitez approfondir la culture locale, ne manquez pas de visiter le musée casa Porcu Satta qui contient les magnifiques vêtements de la tradition de Gavoi, des jouets d'autrefois (la splendide collection Jocos), des outils des anciens métiers et des instruments musicaux, comme su tumbarinu (tambour), joué par les Tumbarinos, qui ont contribué à la renommée du bourg. L'église de sant’Antioco martyr est une étape intéressante à ne pas rater.

Sur les points les plus « hauts » du territoire, près des sources, vous pourrez visiter des menhirs, domus de Janas et nuraghes, symbole d'un territoire habité dès la préhistoire, notamment, les établissements de Castrulongu et le nuraghe Talaichè, avec la couverture à tholos (fausse coupole) encore intacte. La roche de Lopène est très suggestive ; c'est l'endroit où, selon la légende, avait lieu le sacrifice des personnes de plus de 70 ans.