Une myriade de sources et de torrents alimentent des bois luxuriants, des pâturages et des vignobles, d'où arrivent d'excellents fromages et des vins qui rendent encore plus célèbre le pays des Mamuthones et des Issohadores. Mamoiada est un centre accueillant de deux mille 500 habitants au cœur de la Barbagia d'Ollolai, à la frontière entre Gennargentu et Supramonte. Les 'sentiers des bergers', les routes de la transhumance devenues des itinéraires de trekking et de vélo se développent sur les reliefs. Au cours des excursions vous rencontrerez sos pinnettos, d'anciennes constructions en pierre et bois, où les bergers produisent des fromages tels que fiore sardo, ricotta, sa frughe et casu martzu, exquis étalés sur le carasau. D'intenses parfums de vignes enivrent les douces collines granitiques autour du village. Les caves locales en obtiennent les célèbres cannonau et granazza. La cuisine est issue de la tradition agropastorale. L'occasion pour la découvrir est Tapas, une étape de novembre d’Autunno in Barbagia : vous savourez des jambons, maccarrones de busa, du pane frattau et du su sambeneddu. L'art pâtissier est lié aux fêtes: comme les typiques orulettas et s’aranzada.

Le carnaval suggestif de Mamoiada est une des plus anciennes célébrations populaires de l'Ile, l'attraction pour les visiteurs du monde entier. Les protagonistes sont les Mamuthones qui portent un masque noir avec des traits marqués, gravé en bois précieux et portent des peaux d'ovins sur lesquelles ils chargent trente kilos de clochettes. Durant les défilés, ils marchent au pas cadencé, en émettant des sons étourdissants. La danse ancestrale est rythmée par les Issohadores dans un élégant bustier rouge et un masque blanc. Le nom vient de soha, une corde avec laquelle ils prennent les spectateurs au lasso. La première «sortie» est le 16 janvier pour les feux de sant’Antonio abate et marque le début du carnaval. Les viseras, ouvrages des « maitres du bois », sont exposés dans le musée des masques méditerranéens où vous découvrirez des traditions liées aux déguisements, typiques des communautés agro-pastorales et liées à de nombreuses anciennes civilisations de la Méditerranée. La «Scène» des événements de Carnaval est le centre historique d'une agglomération qui s'est développée à une hauteur de 650 mètres, caractérisé par des passages étroits et des ruelles enchevêtrées, bordées par des maisons en granite. Pour approfondir la connaissance des usages, des coutumes et des activités de production du village, vous pourrez visiter le musée de la culture et du travail. En vous promenant dans les ruelles vous rencontrerez Nostra Signora di Loreto, une église probablement médiévale, reconstruite à la fin du XVIIe siècle avec une coupole riche en fresques. On l'appelle Loreto de bidda pour la distinguer de la petite église de Loret’Attesu où se déroule la fête de la Madonna della neve. Un sanctuaire champêtre dédié au culte byzantin pour les saints Côme et Damien, est entouré d'un village de 50 maisonnettes pour les pèlerins (cumbessias).

Une promenade dans les campagnes vous révélera également une extraordinaire multiplicité et variété de monuments préhistoriques. C'est au Néolithique que remontent les dolmens, pedras fittas (menhirs) et environ 40 domus de Janas, que l'on appelle concheddas. C'est à trois kilomètres du village que se détache sa Conchedda Istevene, un ensemble, datable au 3200-2800 av. J.-C., de six tombes creusées sur un contrefort rocheux. À la périphérie du village vous trouverez un témoignage unique sur l'Ile: sa Perda Pintà (la pierre peinte), également connue comme ‘stele de Boeli’, une énorme plaque de granite de plus de deux mètres et demi de haut, historiée, similaire aux sculptures préhistoriques de la zone celtique. Les symboles sont liés au culte de la fertilité et au cycle mort-renaissance. Les 32 nuraghes de Marmoiada, parmi lesquels l’Arràilo se détache, ponctuent les zones les plus fertiles, entourés par les traces de villages et des tombes de Géant. À l'époque romaine Mamoiada était probablement Manubiata, une station le long d'une route militaire.