" ... Il y a un endroit qui s'appelle Fontanabona, avec quelques cabanes de bergers, presque tous des bandits du village de Orgosolo, [...] je fus reçu avec plus de 12 fusils pointés contre moi, et avec l'injonction de ne pas faire un pas de plus " (La Marmora, Itinéraire de l'île de Sardaigne, 1840). La forêt de Montes, se trouve en effet entièrement sur le territoire de la commune de Orgosolo . elle abrite un bois de chênes verts à haut fût et séculaires, unique dans tout le bassin méditerranéen en vertu de son extension, de sa physionomie et de ses caractéristiques écologiques et paysagères. Elle couvre 4 586 ha qui s'étendent des premiers contreforts du Gennargentu jusqu'à la haute vallée du Cedrino, et vers le Supramonte jusqu'au Rio Flumineddu. Cette forêt est une oasis de protection faunistique. Tout en faisant de merveilleuses promenades le long de parcours signalés, le visiteur peut admirer des paysages splendides. Le fleuron de cette forêt est l'extraordinaire bois primaire de chênes verts de Sas Baddes. Parmi les monuments naturels situés dans la forêt de Montes, un des plus important est certainement le Monte Novo San Giovanni dont les aiguilles atteignent jusqu'à 70 m de haut. Dans toute cette zone, des traces de présence humaine datant de l'époque nuragique ont été retrouvées: un village nuragique dans la localité de Sas Baddes et de nombreux cuiles antiques (des bergeries attestant que des bergers vivaient ici), tout comme la construction de Pinnettos, à savoir des abris typiques à la base en pierre et à la couverture en bois et branchages. En outre, à proximité du fleuve qui traverse la vallée de Sa Senepida, il y a deux tombes de géants tandis que, dans le cœur de la forêt, il est possible de voir les restes du nuraghe Mereu, aussi imposant que particulier car il est de couleur blanche puisque construit avec des blocs de calcaire. Il s'agit-là d'un monument tout à fait exceptionnel, surplombant les parois abruptes de la gorge de Gorropu