À Perfugas, dans l'église paroissiale de Santa Maria degli Angeli, se trouve le retable de San Giorgio dans la chapelle portant le même nom.

Ce retable, le plus grand de la Sardaigne avec ses quatorze volets, a été peint par un artiste anonyme au XVIe s. C'est cette pièce remarquable qui sert de toile de fond aux autres œuvres exposées, même si la collection de gravures en bois polychrome demeure l'âme de l'exposition. Parmi celles-ci, un simulacre de la Vierge datant probablement du XIVe s. est d'une remarquable beauté.

Aux côtés du grand retable, deux pièces inédites sont exposées : la statue du saint chevalier, plus ancienne que celle qui se trouve dans la niche du retable, et celle de la donzelle sauvée qui, d'après la légende, a été libérée des griffes du dragon.

En outre, ce musée contient également une collection d'argenterie et de pièces d'orfèvrerie, des objets rares ainsi que des parties d'un costume féminin typiquement sarde datant du XVIIe-XVIIIe s. Une croix reliquaire réalisée dans un atelier sarde au XVIe s. est particulièrement intéressante.

Parmi les documents d'archives, n'oublions pas la présence de l'un des plus anciens parchemins de consécration d'une église : datant de 1120, celui de l'église de Santa Vittoria existant encore aujourd'hui sur la commune de Erula. Le texte cite le nom du plus ancien évêque connu du diocèse de Ampurias, à savoir Nicolaus Galuleiu. À côté de cette consécration, on peut aussi admirer un autre parchemin de reconsécration, mais datant, lui, de 1320.

Adresse : Église paroissiale Immacolata Concezione . 07034 Perfugas (SS) Tél. : 079-564241 (musée), 079-564046 Propriétaire : Paroisse et Diocèse de Tempio-Ampurias.