Protagoniste dans la prose de Grazia Deledda, dans la poésie de Sebastiano Satta ou encore dans les peintures de Antonio Ballero et Mario Delitala, le Monte Gonare domine une aire comprise entre les communes de Nuoro et Sarule. Il s'agit-là d'un lieu important dans l'histoire de la Sardaigne, aussi en vertu de sa position géographique à la limite des territoires du Nuorese et de la Barbagia de Ollolai. Il se découpe sur le paysage avec ses trois formations rocheuses en forme de cônes presque réguliers . la cime la plus élevée offre aux visiteurs un panorama extraordinaire, depuis la Marina de Orosei jusqu'au Golfe de Oristano. Les zones de plaine du haut-plateau sont interrompues par les parois abruptes des vallées qui sont recouvertes d'une épaisse végétation. Sur le Monte Gonare, depuis un sanctuaire consacré à la Madone, on peut observer un panorama à perte de vue qui, lorsque le ciel est dégagé, peut atteindre la mer Tyrrhénienne. La légende narre que Gonario, le souverain du judicat de Torres, lors de son retour de la Terre Sainte, dut affronter une tempête en mer et promit à la vierge d'édifier un sanctuaire en son honneur s'il survivait. De retour en Sardaigne, la vision du sommet du monte Gonare lui suggéra de fonder là le sanctuaire en question. En réalité, la configuration actuelle de l'édifice fait songer à une datation plus tardive que celle du Moyen-âge, à savoir le XVIIème s., comme le prouve une visite pastorale que l'évêque de Alghero y effectua en 1608. Cette église est devenu le théâtre de fêtes et d'événements, venant de temps à autres rompre le silence du Monte Gonare : le 25 mars, lors de la fête de l'Annonciation, on distribue aux pèlerins du ' Pane 'e vintichimbe ' sur la place de Sa Corte à la fin de la messe . pendant la fête du couronnement, au mois de mai, des rites religieux sont célébrés à l'intérieur de l'église qui, à cette époque de l'année, est immergée dans des bois particulièrement épais et feuillus . enfin le 8 septembre, c'est au tour de la ' Grande fête ' dont s'occupent en alternance les villages de Orani et Sarule. Cette manifestation est précédée d'une neuvaine à laquelle participe un très grand nombre de fidèles.

Pour rejoindre le sanctuaire à pied, partir du centre de Orani, traverser la zone de Su Cantaru et monter vers Sos Malavidos et Illudine (973 m) avant d'arriver à la place de Sa Corte autour de laquelle se trouve un ensemble de cumbessias. À partir de là, un sentier creusé dans la roche mène au sanctuaire. Pour rejoindre le sanctuaire en voiture, deux routes sont en revanche possibles : la première en partant de Orani et la seconde de Sarule. Depuis Orani, prendre la route en direction de Mamoiada, laquelle commence de la SS 128 à hauteur de la localité de Istolo et monte jusqu'à Urture. Depuis Sarule, prendre la route qui longe le cimetière et qui arrive jusqu'à Su Pale 'e Gonare, non loin des carrières de marbre abandonnées.

Sur le Monte Gonare, des points de restauration ont été aménagés.