Le village de Selegas est situé au milieu de la Trexenta, sur une légère pente entre deux vallées. Le centre habité a conservé les caractéristiques des centres dont l'économie se base surtout sur l'agriculture. La présence de villages nuragiques, ainsi que des découvertes archéologiques faites dans les alentours, indiquent que l'homme y a habité dès l'âge du Bronze. De plus, outre aux établissements pré-nuragiques et nuragiques, des vestiges puniques et romains montrent également que la Trexenta a beaucoup suscité l'intérêt de ces peuples. Le nom ' Selegas ' pourrait dériver de l'abondance des cultures de seigle dans les campagnes environnantes - une céréale utilisée dans la production du pain noir avec lequel la plèbe romaine étanchait sa faim . ou bien du latin segetes (qui signifie ' céréales variées ' et donc ' la terre de Cérès ' (la déesse des moissons).

La structure urbaine du village, typique des zones agricoles, est particulièrement intéressante. Qui plus est, les maisons sont ornées de peintures murales, récemment restaurées, qui racontent différentes histoires en abordant les thèmes de la Renaissance (comme celles de Liliana Cano) jusqu'à ceux liés à l'économie et aux productions locales en passant par ceux s'inspirant du social (Luigi Pu). L'église de Sant'Anna, la sainte patronne de Selegas, se trouve au cœur du village. Au mois de juillet, une procession nocturne est organisée en son honneur lors de laquelle la fanfare, les carabiniers à cheval et des groupes folkloriques défilent dans les rues. En outre, des concours de poésie et les feux d'artifices complètent cette manifestation. Dans le passé, il y avait aussi des courses de chevaux appelées : su paliu de Sant'Anna. Dans le village, l'église paroissiale de Santa Vittoria, l'église de Santa Vitalia et la plus petite de Sant'Elia, l'oratoire datant du XVIe s. ainsi que les vestiges de N.S. d'Itria méritent une visite.

À 2 km de Selegas, si la fraction de Seuni a jadis été un bourg agro-pastoral à l'économie et aux traditions importantes, aujourd'hui c'est un petit centre d'environ 300 âmes. En effet, un grand nombre de ses habitants ont choisi d'aller vivre à Selegas après-guerre. L'église de Santa Vittoria Vergine Martire, remontant au XVIe s., est intéressante à visiter de par sa structure architecturale. La fête patronale, qui se déroule en l'honneur de cette sainte au mois de mai, comporte des cérémonies religieuses et civiles. Enfin, les amateurs d' ' art pauvre ' en milieu rural visiteront avec intérêt la vieille-ville de Seuni.