Siurgus Donigala est situé dans la région historique de la Trexenta, un territoire de collines basses au sud de la Sardaigne. Il a comme voisins au nord Mandas et Orroli, au sud San Basilio, à l'est Goni et à l'ouest Gesico et Suelli. Le site de Siurgus Donigala a été habité dès la période nuragique, comme l'indique la présence de plusieurs nuraghes sur son territoire. Le plus important est Su Nuraxi, dans la tour centrale duquel a été récemment mis à jour un ensemble sépulcral byzantin de grand intérêt artistique.

Au Moyen-âge, le nom du village était Seurgus, toponyme qui pourrait provenir du sarde Su Burgu, le chêne chevelu, ou bien être d'origine byzantine, à cause de l'affinité avec Xiugus, nom d'un monastère du Mont Athos. Dans le centre du village, les églises San Teodoro, de probable origine byzantine, Santa Susanna et San Francesco sont splendides. Il est aussi conseillé de visiter le magnifique lac Mulargia, un lac artificiel réalisé dans les années 1940. C'est le quatrième bassin artificiel d'Europe pour son débit. Une fête importante et particulièrement originale de Siugus Donigala est celle de Is Bagadius, la fête des célibataires, célébrée la deuxième semaine d'octobre à l'occasion de la fête de la Madone des Sept Douleurs.

La fête est organisée par un comité de jeunes non mariés, et comprend un banquet communautaire solennel, à base de viandes rôties, de pains décorés et de macaronis à la sauce bolognaise. Au terme de la cérémonie, les jeunes et leurs familles se partagent le pain bénit, qu'ils conservent comme talisman contre les maladies et les malheurs.