Une merveilleuse oasis loin de tout : des dunes de sable fin, chaud et doré, imposantes et sinueuses d’une hauteur maximum de 60 mètres, modelées par le mistral, s'étendent de l'arrière-pays sur de nombreux kilomètres jusqu'à plonger dans la mer bleue, infinie et brillante. Piscinas, le ‘joyau’ de la Costa Verde - sur le territoire d'Arbus –, ressemble à un tableau oriental, un paysage à couper le souffle, une plage incroyable au cours de vos vacances sur l'Ile, que National Geographic a insérée parmi les plus belles au monde. Après avoir parcouru des sentiers en terre et sablonneux, vous verrez s'ouvrir à l'improviste une immense et profonde étendue dorée de sept kilomètres de long. À l'horizon le bleu de la mer et du ciel se fond, tandis que les dunes de sable brillant, inscrites au patrimoine de l'Humanité par l’Unesco, se mélangent aux couleurs du maquis. La végétation pousse en abondance : des genévriers séculaires aux branches tordues, des pistachiers lentisques et des oliveraies qui forment de petits bosquets et, au printemps, la grande giroflée, le lis maritime et le pavot jaune des sables. Ici, de temps en temps, le cerf sarde vagabonde, tandis que les tortues marines déposent les œufs sur le rivage.

Ses dimensions permettent toujours de s'isoler tranquillement. Ce n'est pas un hasard si une grande partie (800 mètres) est devenue officiellement en 2018 la plus grande plage naturiste en Europe. En outre, les centres habités sont situés très loin et les structures d'hébergement sont peu nombreuses. Vous trouverez deux kiosques-restaurants panoramiques et vous pourrez louer des équipements pour la plage, des canoës, des barques à rames et des canots pneumatiques. La zone de l'aire de stationnement est équipée également pour les camping-cars.

Le fond limpide est presque immédiatement profond, avec une conformation en marches. Lors de la plongée vous explorerez le site où ‘repose’ depuis trois siècles, à 200 mètres du rivage, l'épave d'un bateau anglais. Les embouchures des deux torrents attirent des poissons à la recherche de mulets près du rivage. Les amateurs de pêche surf casting seront heureux de savoir que beaucoup de poissons peuplent ses eaux. Le vent constant soulève les vagues longues et hautes, ce qui en fait une destination pour les surfeurs, ici même en hiver.

Pour vous rendre à Piscinas, en passant par Guspini ou par Arbus, vous accomplirez un itinéraire à reculons à travers les siècles, imprégné des mémoires de l'activité d'extraction. Vous parcourrez la route qui, depuis Ingurtosu, descend vers la mer à travers la vallée de is Animas. Le bourg, aujourd'hui désert et qui a fait partie du parc géo-minier de la Sardaigne, a été un centre de direction des mines situées tout près et qui relèvent de l'ensemble de Montevecchio. Dans une atmosphère de Far West, vous rencontrerez les restes des implantations minières: la résidence du directeur et l'édifice de la direction, les ruines des logements et des chantiers avec des puits et des laveries. La route descend en pente raide entre des montagnes de déchets, des chariots rouillés et des wagons abandonnés de la voie ferrée utilisée pour le transport des minéraux jusqu'à l’accostage sur la plage.

Les dunes sont une caractéristique de toute la Costa Verde. Outre Piscinas, vous verrez d'autres cadres ‘sahariens’ sculptés par le mistral. À Torre dei Corsari et sur les Sabbie dOro de Pistis  vous resterez ébloui par le mélange de doré du sable, d'argent des rochers, de turquoise et de vert de la mer et de la végétation. À Scivu, un autre ‘joyau’ de la Méditerranée, vous admirerez trois kilomètres de dunes et de mer bleu. Une autre immense étendue sablonneuse, elle-aussi de deux kilomètres, est la Marina di Arbus. Portu Maga et Funtanazza sont enchâssées entre ‘Torre’ et ‘Marina’. L’extrémité méridionale de la côte d'Arbus est Capo Pecora, c’est une destination pour les pêcheurs sous-marins.