Nule est un petit village du Goceano qui jouit d'une position magnifique, face à un panorama exceptionnel. Le village a des origines antiques, datables du Paléolithique inférieur, comme en témoignent les nombreux nuraghes, parmi lesquels le nuraghe Voes. Le territoire possède trois dolmens et trois tombes de géants. Certains sites ont restitué de nombreuses pièces archéologiques, dont une statuette de bronze représentant un monstre anthropomorphique, moitié taureau moitié homme. Au Moyen-âge, il faisait partie de Judicat de Torres et de la curatoria du Montacuto. Pendant la période féodale, Nule a appartenu aux Teller Giron, sous lesquels il est resté jusqu'en 1839. Le village est connu pour le travail artisanal de tapis raffinés, uniques en leur genre.

Le village possède de nombreuses églises, dont l'église Santa Maria avec son vieux clocher, unique en Sardaigne. L'édifice abrite un délicat autel de bois de style baroque. Dans le voisinage, l'église Santa Croce remonte au XVIe siècle et conserve un important crucifix de bois du XVIIe siècle. La visite de Nule doit forcément inclure une promenade au splendide belvédère de la colline San Paolo, un magnifique point de vue depuis lequel le panorama s'étend sur tout le Goceano. A visiter également, les nuraghes qui parsèment le territoire dans un environnement exceptionnel. La principale production de l'artisanat est liée à l'art du tissage de tapis aux éclatants dessins a framas, de fines flammes aux couleurs vives, tissés sur des métiers verticaux. La trame des dessins et les associations de couleurs sont liées à la tradition et transmises de mère en fille. L'excellent fromage de brebis local est particulièrement apprécié.