Benetutti est un petit centre du Goceano situé sur le versant est de la vallée du Tirso, dans une zone occupée par de nombreuses vignes, d'où la production vinicole renommée du village. Dès l'Antiquité, Benetutti était célèbre pour ses sources thermales - San Saturnino -, que les Romains appréciaient et qu'ils appelaient Aquae Lesitanae . leurs propriétés thérapeutiques sont d'ailleurs encore reconnues à l'heure actuelle. Le village conserve en outre de précieux vestiges archéologiques remontant à la préhistoire, comme la Tombe de Monte Maone (3 000 av. J.-C.) et la station thermale construite pendant la domination romaine. Au Moyen-Âge, le village accueillit une communauté de moines de Camaldoli qui édifièrent la petite église de San Saturnino (XIIIe s.) sur une aire nuragique.

Dans l'église paroissiale de Sant'Elena est conservé un retable peint par le Maître de Ozieri, un personnage de premier plan dans l'histoire de la peinture en Sardaigne, à différents compartiments : la Crucifixion, Sainte-Hélène, l'Invention de la croix et la Preuve de la vraie Croix. Non loin de l'habitat, des campagnes sauvages s'étendent à perte de vue, offrant de merveilleux paysages et abritant les forêts d'ifs aux arbres millénaires ainsi que le Monte Rasu avec ses cerfs, ses daims, ses sangliers et ses renards. Parmi les illustres citoyens de Benetutti, citons Francesco Cocco Ortu : né en 1842, il a été député et ministre sous le gouvernement Giolitti.

Les paysages des alentours de Benetutti sont inoubliables, aussi bien pour la présence des sources thermales que pour le bon air que l'on y respire. Le petit bassin d'eau thermale orné de jolis degrés en marbre et datant de l'époque romaine, qui se trouve justement à côté de l'établissement thermal actuel, est bien conservé. Benetutti est la destination idéale si l'on veut concilier le désir de relax et de tranquillité avec les intérêts culturels et archéologiques. En outre, une très belle fête se déroule entre le 18 et le 20 août, consacrée à l'impératrice Hélène Sainte : outre aux danses et aux spectacles folkloriques, on peut aussi assister aux "gosos", à savoir des chants en sarde en l'honneur de la sainte.