Le village se situe dans la région du Monte Acuto, dans la partie sud du haut-plateau de Buddusò, à 750 m d'altitude. Outre à comprendre de nombreux pâturages, des bois de chênes-lièges et un épais maquis méditerranéen, le territoire est particulièrement connu pour ses nombreuses carrières de granit blanc. Le terme ' Buddusò ' vient très probablement de biddisò (qui signifie ' moineau ') même si, dans l'Antiquité, le village s'appelait ' Gullusò '. Ce territoire fut fréquenté dès l'ère nuragique, comme le prouvent les restes de nombreux nuraghes, dolmens et tombes de géants qui y ont été découverts. Pendant la période romaine, le village était une étape importante sur la route Karalis-Olbia, et c'est de cette période que datent également les traces du centre Caput Tyrsi, près des sources du Tirso.

Buddusò est un gros bourg qui doit sa prospérité à l'élevage d'ovins, à l'extraction du granit ainsi qu'au travail et au commerce du liège. Sa vieille ville est sillonnée de rues pavées, bordées de vieux immeubles en pierre sombre. Non loin du village se trouvent les nuraghes Iselle (vers Pattada) et Loelle (dans la direction de Mamone), et une excursion sur les Monti di Alà s'impose. L'église paroissiale de Santa Anastasia est intéressante, surtout pour les tableaux conservés dans la sacristie. En outre, il est vivement conseillé de visiter le musée d'art moderne où sont exposées des sculptures d'artistes de différents pays qui, dans le passé, à l'occasion d'un symposium qui se tient dans ce village, avaient l'habitude de faire don de leurs œuvres à la ville.