Aritzo, qui est situé en plein cœur de la Barbagia de Belvì et au pied du Gennargentu, tire son nom du très grand nombre de sources naturelles jaillissant sur son territoire comme celle de Is Alinos - aux propriétés diurétiques -, ou la Funtana de Sant'Antoni connue pour la légèreté de ses eaux.

L' ' industrie de la neige ', comme l'appellent les habitants de Aritzo, est pratiquée sur les montagnes environnantes depuis le début du siècle dernier : il s'agit de ramasser de la neige et de la conserver dans des caisses garnies de paille pour la vendre pendant les mois d'été. Dans le village, on peut d'ailleurs encore admirer les ruines des domos de nie, les maisons de la neige. En outre, l'artisanat en bois de châtaignier représente aujourd'hui une importante activité économique de ce village de montagne.

Il est surtout connu pour sa production artisanale de coffres à trousseaux, appelés cascie, et de planches à découper, réalisés selon les techniques de ciselure caractéristiques de Aritzo. Mais le bois est aussi utilisé pour fabriquer les balcons des maisons, dont la couleur rosée contraste joliment avec la dureté des murs en pierre.

Le visiteur peut s'aventurer à pied ou à cheval dans les montagnes du Gennargentu ou faire du canoë dans la haute vallée du Rio Flumendosa.

Non loin du village se trouve le Tacco di Texile, un gros rocher calcaire dolomitique en forme de champignon.

C'est le deuxième dimanche du mois d'août qu'à lieu Sa Carapigna, la fête on l'on déguste le célèbre sorbet au citron fabriqué selon une recette très ancienne.

En revanche, le dernier week-end d'octobre se déroule la Sagra delle castagne (la fête de la châtaigne) lors de laquelle on déguste la castagnata, un plat typique à base de châtaignes.