Sorgono a été le chef-lieu du Mandrolisai, et c'est encore aujourd'hui l'un de ses plus importants villages. Il est situé dans une verte déclivité sur le côté ouest du Gennargentu, dominé par un paysage majestueux recouvert d'une végétation riche et dense, faite de chênes, de chênes liège, de châtaigniers et de noisetiers. La présence de l'homme dans le territoire remonte à l'époque prénuragique, comme le démontrent les trouvailles et les sites archéologiques
qui parsèment la région.

Célèbre centre de production de vin, Sorgono élabore le Mandrolisai, un vin composé de Cannonau, Monica et Bovale, appelé aussi Muristellu. Ses points d'intérêt sont le cadre naturel où il se situe, mais aussi les extraordinaires sites archéologiques qui entourent le village. Les pentes occidentales du Gennargentu sont en effet couvertes d'une végétation touffue faite de chênes, de chênes liège, de châtaigniers et de noisetiers, où vivent les mouflons, les renards, les sangliers, les lièvres, les belettes, l'aigle royal, le faucon crécerelle, le faucon pèlerin et la buse variable. Le site archéologique le plus intéressant est celui de Biru'e Concas, l'un des plus beaux groupes de menhirs de toute la Sardaigne. Dans le village, les restes de la Casa Carta, un palais du XVIIe siècle, et d'une fontaine d'origine pisane. Non loin du village se trouve l'un des sanctuaires de campagne les plus anciens de Sardaigne : l'église San Mauro, entourée du traditionnel enclos de cumbessias, c'est-à-dire les maisons pour le repos des pèlerins qui, au cours du temps, ont laissé sur les pierres de l'église des inscriptions rappelant leur visite.

Le style de l'église résulte d'une fusion harmonieuse entre l'âme populaire et les traits caractéristiques de l'architecture gothique aragonaise. On accède à la façade de trachyte gris par un escalier bordé de deux statues de lion, tandis qu'en haut, s'ouvre l'une des rosaces les plus réussies de la Sardaigne des siècles gothiques. L'intérieur de l'église est couvert d'une unique voûte et interrompu uniquement par l'arc qui donne accès au presbytère. Il abrite un autel baroque. Près du sanctuaire, on peut admirer la tombe de géants de Funtana Morta, et la grande salle couverte à l'intérieur du nuraghe Talei.