Située à la limite de l'ensemble montagneux du sud Sulcis, le très joli territoire de Gutturu Mannu est compris dans ceux des villages de Assemini, Capoterra et Uta. Un Décret ministériel datant de 1975 l'a d'ailleurs décrété d'intérêt public. Cette vallée, dont le nom vient de sa conformation même, est une profonde gorge creusée au milieu des rochers et traversée par le Rio Gutturu Mannu. Il est facile de se promener dans les 4 768 ha qu'elle couvre grâce à des pistes accessibles en Jeep. C'est sur les ensembles montagneux de Gutturu Mannu, Is Cannoneris et Pantaleo que se situe l'aire sur laquelle la Région Sardaigne, conformément aux dispositions des lois régionales 31/89 et 45/89, avait prévu la réalisation du ' Parc naturel du Sulcis '. La loi-cadre régionale sur les aires naturelles protégées de 1989 avait dans un premier temps indiqué des limites provisoires extrêmement vastes à ce parc, mais cette prévision n'a par la suite pu être mise en œuvre. Le projet de loi actuel prévoit donc une extension moindre, permettant toutefois l'existence de trois oasis de protection de la faune instituées par le Département de la défense de l'environnement : celle constituée par le Parc de Gutturu Mannu, celle de Piscina Manna . Is Cannoneris, enfin celle de Pantaleo, toutes trois gérées par l'Agence forestière de la Sardaigne. En outre, à l'intérieur de ce parc, il existe une ZPS Natura 2000, gérée par le WWF, et ayant pour but celui de protéger les biodiversités à travers la conservation des habitats naturels, de la flore et de la faune sauvages. D'ailleurs, tous ceux qui pénètrent pour la première fois dans l'ensemble montagneux de Gutturu Mannu ne peuvent qu'être frappés d'une part par l'abondance de la végétation forestière (parmi les plus vastes en Europe) et composée de chênes, de chênes verts, de peupliers, de chênes lièges, de myrte, de caroubiers, de lentisques et de ciste, d'autre part par la variété de la faune ainsi que par le côté pittoresque des cours d'eau et des sources. Une fois dans le parc, le visiteur tombe toute de suite sur la petite église champêtre de S. Lucia, reconstruite à la fin des années 70 et entourée de très vieux oliviers. Les archéologues ont découvert là différents objets appartenant à un arc de temps allant de l'époque nuragique jusqu'au haut Moyen-âge. 

Le domaine forestier a équipé le site de Fanebas, qui est tout près, en vue de l'accueil des excursionnistes: on peut donc trouver des aires aménagées immergées en pleine nature.