Le village se trouve dans la partie ouest du golfe de Cagliari, à une vingtaine de kilomètres du chef-lieu de l'île. Malheureusement, toute cette zone de la côte a énormément pâti, à partir des années soixante, de l'installation de la raffinerie qui est, en sus, l'un des plus importants pôles pétrochimiques de tout le bassin méditerranéen. Si d'un côté, le paysage a irrémédiablement été défiguré par la présence d'énormes citernes et d'imposantes usines de raffinage, de l'autre, il est vrai que le village a vécu des années de fort développement économique et démographique grâce au profit engendré par de telles activités. Le territoire d'appartenance de Sarroch a été habité dès l'ère nuragique, comme le prouvent les différents nuraghes que l'on peut y rencontre, parmi lesquels ceux de Sa Domu e S'Orku et de Antigori, où furent retrouvés des fragments de céramique mycénienne (XIIIe - XIe s. aV J.-C.). Pendant le Moyen-Âge, le village appartenait au Judicat de Cagliari.

Si l'origine de son nom demeure incertaine, l'hypothèse la plus probable la rapprocherait du nom de la montagne qui surplombe le village : Sa Rocca en sarde et ' S'Arroch ' en catalan, qui signifie ' roche '. Les maisons de la vieille ville sont de type rural, c'est-à-dire qu'elles sont construites en briques de boue et de trachyte, avec une cour intérieure et un grand portail décoré. Dans les alentours on peut visiter, outre aux nuraghes, la splendide Villa d'Orri qui comporte une maison d'habitation et une propriété agricole : réalisée à la fin du XVIIIe s. au milieu d'un très beau parc finissant sur la mer, elle renferme un mobilier magnifique . d'ailleurs, elle a servi de résidence d'été à la famille de Savoie.

La principale fête de Sarroch consacrée Sainte Victoire, la sainte patronne, se déroule le troisième dimanche de septembre et prévoit, outre aux célébrations religieuses, des manifestations sportives et culturelles. Mais le passage du simulacre de Saint Éphise, pendant la fête portant le même nom, émeut tout autant les participants.