La commune de Nuxis se trouve au sud-ouest de la Sardaigne, et comprend le hameau d'Acquacadda. Le village est enserré par deux cours d'eau. Son territoire possède deux mines très importantes, Monte Tamare et Truba Niedda, dont on extrait de nombreux minerais. Aux alentours de l'an 1000, le nom du village était Nugis ou Nughes. Il a pris son nom actuel, Nuxis, sous la domination aragonaise, au XIVe siècle.

Le village fut dépeuplé ensuite, à cause des invasions barbaresques. Ce n'est qu'en 1492, après être devenu le fief de la famille d'Argall dei Gessa, qu'il commença à se repeupler. Au XVIIIe siècle, Nuxis devint une résidence fixe pour de nombreux et importants boddeus, des maisons agricoles et de bergers en pleine campagne qui se sont développées surtout dans le Sulcis-Iglesiente Les paysans demeuraient dans ces maisons jusqu'à la récolte et les bergers jusqu'à l'affinage du fromage. Par la suite, des familles entières allèrent habiter dans les boddeus. En 1853, le village devint une fraction de Santadi.

C'est une commune autonome depuis 1958. Le plan du village provient de la réunion des maisons paysannes traditionnelles (furriadroxius ou medaus), agrandies au cours des dernières années. Nuxis aussi a vu fleuri l'intérêt pour l'artisanat, avec la redécouverte de ce qui est traditionnel et ancien. Il a ici des personnes capables de tisser, teindre la laine, fabriquer des paniers, des couteaux ou des instruments de musique en utilisant les anciens outils de travail oubliés ailleurs. Signalons en outre la chapelle byzantine Sant'Elia de Tattinu, au plan en croix, et le Puits sacré de Tattinu, d'époque nuragique, qui ont une grande valeur archéologique et artistique.