Monuments ouverts, à la découverte de trésors d'art et d'architecture

Veduta di Alghero

Monuments ouverts, à la découverte de trésors d'art et d'architecture

Du 21 avril au 8 juin, un itinéraire à travers la Sardaigne vous accompagnera à la découverte de 800 lieux de culture et d'art, dont certains sont soit peu connus ou inaccessibles pendant le reste de l'année, des monuments-symboles qui vont de l'antiquité à aujourd'hui
un patrimoine culturel et historique inestimable

Splendeur, mémoire, authenticité et le sens de la communauté: il s'agit de la plus grande « mobilisation » populaire pour la sauvegarde, la valorisation et la promotion des biens cultures de la Sardaigne. La vingt-deuxième édition de Monuments Ouverts, candidate aux « Europe Nostra Awards 2018 », le prix discerné par l'Union Européenne pour le patrimoine culturel, mettra en vedette pendant sept week-ends le patrimoine architectural, historique et naturel de l'île: 800 lieux de culture, comprenant musées et sites archéologiques, églises et monuments historiques, merveilles naturelles et parcs, situés dans 59 communes sardes, dont 7 qui participent pour la première fois à l'initiative. Chaque communauté se raconte à travers des itinéraires littéraires, des parcours au sein de l'architecture urbaine marquée de siècles de revirements politiques, et de voyages dans le passé plus lointain, parmi les restes de civilisations antiques. Votre visite sera accompagnée par les « récits » de 18,000 volontaires, en grande partie des élèves de toutes les classes.

Bastione Saint Remy - Cagliari
800 monuments symbolisant l'histoire millénaire de la Sardaigne

La fascinante expérience à la découverte de l'histoire de l'île comprend certaines étapes immanquables, comme les tours pisanes à Cagliari, la redécouverte du col de Tuvixeddu et de nombreuses autres architectures-symboles. Le chef-lieu propose également des nouveautés: la caserne Ederle et le centre de commande militaire de l'armée. À Sassari, vous pourrez vous promener parmi ses places et ses palais historiques, ainsi que profiter de lieux culturels comme le musée G.A. Sanna. Le charme des bastions de Alghero, idéal pour de longues promenades romantiques, est éternel. Dans le territoire du centre catalan, les nuraghes Palmavera et Sant'Imbenia sont à visiter, ainsi que le parc régional de Porto Conte et la nécropole de Anghelu Ruju. Entre Sassarese et Logudoro, par contre, ce sont les anciennes demeures, les monuments religieux et nuragiques, les musées et les traditions séculaires de Cossoine, Osilo, Ploaghe, Thiesi, Torralba et Usini qui émerveillent le visiteur, et aussi leur présentation de leur patrimoine immatériel: le chant et la danse. Les forteresses médiévales ne manquent pas: le château de Serravalle à Bosa, le château de Sanluri, celui de Villasor et les résidences nobles, comme le palais palazzo Boyl à Milis. Entre Barigadu, Montiferru et le haut Campidano, vous découvrirez les paysages et la culture de trois nouveaux adhérents: Bauladu, Tramatza et Seneghe, villages de l'huile par excellence.

Chiesa santa Maria Sibiola - Serdiana
à la découverte de l'île à travers l'esprit authentique de ses communautés

Une ambiance mystérieuse enveloppe les mines de Arbus et Guspini, dont le village fantôme Ingurtosu et la mine de Montevecchio, l’ancienne mine Malfidano à Buggerru et le bourg minier de Nebida (Iglesias). Toujours dans le Sulcis, il ne faudra pas oublier les merveilles de la nature et les beautés culturelles de Santadi, Villamassargia et SantAnna Arresi, dont le nom dérive de deux églises dédiées à la sainte et à la nuraghe Arresi, centre originel du village. Dans le moyen et le bas Campidano de nombreux week-ends « monuments ouverts » sont prévus: splendeur des paysages, églises et biens archéologiques à Gonnosfanadiga, Nuraminis, Samatzai, Serramanna, Uras, Villamar et Pabillonis, le village de is pingiadas (casseroles). Dans la même région nous trouvons les peintures murales de San Gavino. La Marmilla, terre de la Giara, de nuraghes et de tombes de Géants, est représentée par Lunamatrona. En descendant dans le sud du Campidano, s'élèvent les bâtiments historiques et les sanctuaires médiévaux de Sestu (Saint Salvator), Selargius (Saint Julien et Saint Luxorius), Settimo san Pietro et Monserrato (Saint Ambroise), villes avec une grande tradition viticole, les restes romains à Ussana, les vestiges de Quartucciu et le village-musée San Sperate. À Quartu sant’Elena on admire les anciens sites d'activité commerciale historique et des maisons-musées du Campidano du XVIIIe siècle.

Laveria  La Marmora - Nebida
monuments historiques, églises anciennes, sites archéologiques, musées, merveilles naturelles...

Outre ceux qui ont déjà été cités, il existe de nombreux endroits de culte « ouverts » à la visite à l'occasion de l'initiative: l'église romane de San Nicola di Trullas à Semestene, la plus petite des communes à participer, la cathédrale de San Pierre Apôtre à Terralba, le duomo de Santa Maria à Oristano, l'ancienne cathédrale de Saint Pantaléon à Dolianova, Santa Maria di Sibiola à Serdiana, Sant’Antioco di Bisarcio à Ozieri, la basilique de Sant’Antioco dans le village du Sulcis, l'église de Sainte Marie à Uta et la basilique de san Simplicio à Olbia. À la visite des deux derniers s'ajoutent, respectivement, le musée virtuel s’Inzidu Archeologicu et le musée archéologique de Olbia. Toujours sur le même thème, les sites archéologiques foisonnent: des vestiges phéniciens-puniques du col Olladiri de Monastir au temple au puits sacré de sant’Anastasia et aux thermes romains de Sardara, aux ruines de Gurulis Vetus à Padria, aux nuraghes de Villanovafranca et Villanovaforru. La nature aussi participe aux Monuments Ouverts: la merveille en pierre des Roches Rouges de Arbatax à Tortolì et de s’Archittu de Santa Caterina di Pittinurri (Cuglieri), la cascade de sa Spendula à Villacidro, et des réserves naturelles, comme l'ensorcelant parc de l’Asinara (Porto Torres) et la splendide réserve marine de Capo Carbonara -Villasimius.