La ville de Carbonia, dont la naissance officielle date de 1938, fut construite en deux années seulement pour loger les employés di bassin carbonifère voisin de Sirai-Serbariu. Le nom de Carbonia dérive d'ailleurs clairement de là. Aujourd'hui, cette ville partage avec Iglesias le rôle de chef-lieu de la nouvelle province de Carbonia-Iglesias. Sa forme urbaine est donc caractéristique des villes réalisées de toute pièce pour une raison précise, avec un réseau routier constitué de larges rues bordées d'arbres et une zone urbaine construite selon des critères hiérarchiques très précis : la grande place de Rome au cœur de la ville avec, tout autour, l'église de San Ponziano (dont le clocher est une reproduction, à plus petite échelle, de celui de Aquilée), la mairie, le cinéma central, le club de loisirs et la tour Littoria . plus à l'extérieur, la maison du directeur de la mine (la ' Villa Sulcis ', aujourd'hui musée archéologique), celles des dirigeants et, à la périphérie, les habitations des employés de la mine et des ouvriers.

C'est sur une colline, à quelques kilomètres de Carbonia, que s'élève l'important site archéologique de Monte Sirai : très bien conservée, cette ancienne ville punico-phénicienne jouit d'un magnifique panorama sur tout le golfe de Palmas. En outre, dans un autre site situé non loin de la fraction de Sirri et à l'abri de la roche de Su Carropu, on a découvert les plus anciennes pièces archéologiques du Néolithique en Sardaigne. A l'entrée de la ville, près de la route nationale 126, le grand bassin houiller de Serbariu a été aménagé en musée : outre à son exposition permanente sur l'histoire de Carbonia et de la mine, ce musée du charbon est aussi doté d'une galerie souterraine. Dans les alentours, la très belle lagune de S. Antioco permet au visiteur d'observer de près des flamants roses, des aigrettes, des hérons, des foulques et des avocettes. Chaque année pendant l'été, Carbonia et huit autres villes des zones du Sulcis-Iglesiente et de Guspini deviennent le théâtre d'une grande manifestation intitulée ' Mare e Miniere '' (Mer et mines) : plus d'une cinquantaine de spectacles touchant les domaines du cinéma, du théâtre, de la musique, de la littérature et de la gastronomie sont proposés au public qui découvre ainsi les lieux, les symboles et la culture matérielle de l'ensemble ce territoire.