Solarussa est un bourg agricole connu du Campidano d'Oristano, le long de la vallée du Tirso. Les premières installations humaines dans cette région remontent à l'époque nuragique. Dans le voisinage du village demeurent des restes de nuraghes. Une terre riche et fertile comme celle-ci ne pouvait qu'attirer les Puniques de la voisine Tharros, puis les Romains, qui firent de Solarussa une étape sur la route Tharros - Forum Traiani qui reliait l'ancienne ville romaine de Tharros à la Fordongianus actuelle. Il semble que son nom provienne de la couleur rouge de la terre locale. Près du village se trouve un endroit appelé encore aujourd'hui Terra Arrubia (c'est-à-dire terre rouge) qui aurait donné son nom au village pour la couleur de son sol, liée à sa grande fertilité.

Son urbanisme est caractéristique des villages agricoles du Campidano. A Solarussa, la distinction entre les classes sociales était autrefois très forte, plus que dans les autres villages du Campidano. Les maisons des propriétaires terriens
étaient belles et avaient du style, avec des balcons de fer forgé et une grande porte portant les armes de la famille. La Casa Sanna est un exemple parfait de cette architecture. Les maisons des ouvriers agricoles étaient, quant à elles, en briques de terre crue. Le toit était de tuiles dans sa partie extérieure, et de orri à l'intérieur. En général, dans les maisons des ouvriers agricoles, les toilettes étaient en dehors de la maison, et presque toujours près de l'étable. Solarussa propose de nombreuses occasions de visites. Son histoire et la présence des Romains ont laissé ici des traces indélébiles intéressantes pour les passionnés d'histoire et d'archéologie. Au pied de la petite colline où se trouve l'église San Giorgio, on peut voir les ruines romaines et un puits attribué à la même époque. A visiter également, la belle église San Pietro Apostolo, édifiée à la fin du XVIIe siècle en style gothique flamboyant. Elle conserve deux tableaux de Pietro Angeletti et différents objets de culte en argent.

L''église delle Anime est importante : la nef voûtée en berceau, les corniches le long des murs et les piliers constituent de délicieux éléments décoratifs, ainsi que l'autel revêtu de marbres polychromes, la chaire de bois et la grande corniche à l'entrée de la sacristie. La viticulture est une activité importante, dans laquelle Solarussa a acquis une renommée particulière pour la production de la vernaccia. Les activités agricoles et les caves à vin remontent à l'époque romaine, mais jusqu'à la première moitié du siècle dernier, des artisans produisaient aussi des briques de terre crue et des tuiles. La production avait lieu à Bangius e Cu'e Forru, au sud du village, situé selon les documents anciens à la limite avec le village de Bidda Longa ou Villalonga, détruit par la peste au XIVe siècle. Une promenade dans les rues du vieux centre du village permettra au visiteur d'admirer les peintures murales réalisées grâce à une initiative de la municipalité en 1995 et la sculpture de Luigi Taras à côté de l'église delle Grazie.