Santa Giusta est un bourg agricole qui s'est développé sur les vestiges de la ville punico-phénicienne de Othoca. Le village, qui se trouve sur le bord d'un étang portant le même nom, au cœur du Campidano de Oristano, est surplombé par le Monte Arci. Santa Giusta a des origines très anciennes, comme le prouvent les nombreux nuraghes disséminés sur son territoire d'appartenance. La ville antique de Othoca s'étendait sur un promontoire dominant la lagune qui, à l'époque, devait se présenter comme un golfe vaste et profond, entièrement navigable. La fondation de Othoca peut être située autour de la seconde moitié du VIIIe s. av. J.-C. Au cours du Moyen-Âge, la ville fut abandonnée lorsque les habitants se concentrèrent autour de la cathédrale romane consacrée à sainte Juste martyre. En effet, c'est sur une butte située à l'entrée du village qu'a été édifiée cette très belle église romano-pisane, qui était un joyau d'architecture à l'époque. Le village appartenait au Judicat d'Arborea.

Le bourg de Santa Giusta regorge de traditions à découvrir et de panoramas à contempler : en effet, depuis la cathédrale, le regard du visiteur de perd à l'horizon jusqu'à l'étang sur lequel des bateaux antiques d'origine phénicienne - Is Fassonis . naviguent encore. D'ailleurs, le 1er août, ces embarcations participent à une Régate sur cet étang qui est le troisième de l'île en ordre de taille. Le 14 mai la fête de sainte Juste, qui est un joli mélange de sacré et de profane, attire un grand nombre de participants. Enfin, du côté de la gastronomie, la précieuse poutargue - une spécialité à base d'œufs de mulets séchés - est à goûter.