San Vero Milis est situé juste derrière la chaîne du Montiferru, dans la plaine d'Oristano. Son territoire d'appartenance a été habité dès les temps les plus anciens, comme le prouvent les différents sites archéologiques que l'on peut y rencontrer comme le nuraghe S'Urachi - le plus grand de tous - et des domus de janas. Le village fut par la suite colonisé par les Phéniciens et, grâce aux structures agricoles qu'ils construisirent pour engranger les céréales, il devint l'un des greniers de Carthage d'abord et de Rome ensuite.
Aujourd'hui encore, l'économie de San Vero Milis se base sur l'agriculture, en particulier sur la culture des mandarines, et sur la viticulture. D'ailleurs la Vernaccia, avec son parfum particulier d'amande, est une spécialité du pays.
Au centre du village, l'église paroissiale de Santa Sofia, qui date du XVIIe s., abrite un certain nombre d'objets en style baroque, parmi lesquels des autels et des simulacres.
La plupart des plus belles plages du Sinis - comme par exemple
Putzu Idu, Sa Rocca Tunda et S'Anea Scoada - se trouvent justement sur le territoire de cette commune. La côte est également ponctuée de tours datant de la domination aragonaise, parmi lesquelles celles des Saline, de Scala 'e Sali, de Sa Mora et du Capo Mannu. Cette dernière est aussi le nom d'une localité particulièrement aimée des surfeurs qui trouvent là les conditions idéales pour pratiquer leur sport préféré.
Les passionnés de nature visiteront en revanche l'oasis de l'étang de
Sale e Porcus où nidifie une colonie de flamants roses.