Située dans l'extrême sud de l'île, Domus de Maria possède dans son territoire un grand nombre de milieux naturels d'une beauté à couper le souffle, depuis les splendides plages blanches de Chia jusqu'aux montagnes aux forêts luxuriantes. En effet, son territoire est caractérisé par de longues plages aux dunes imposantes, où des genévriers séculaires poussent sans encombre, et par d'imposants pics granitiques et des forêts denses, où il n'est pas rare de rencontrer des cerfs ou des sangliers. Le maquis méditerranéen est aussi d'une grande beauté, avec ses essences endémiques aux parfums forts et aux couleurs magnifiques. Le village est né au XVIIIe siècle, autour d'une exploitation agricole fondée par les Pères des écoles pies, ou Piaristes. Le territoire fut habité dès l'époque nuragique, comme en témoignent le nuraghe Baccu Idda et les nombreux bétyles de Punta Su Sensu.

La ville de Bithia est d'une importance capitale. Située dans ce qui est Chia aujourd'hui, cette ville fondée par les phénico-puniques s'étendait sur le promontoire de la tour, où on peut encore voir les restes d'une enceinte et d'habitations. La nécropole a été localisée dans la partie basse du village, où fut aussi construit un temple dédié au dieu Bès, dont la statue parfaitement conservée est visible au Musée archéologique de Cagliari. Le tophet, cimetière à incinération réservé aux enfants morts nés ou décédés en bas âge, était situé dans un îlot face à la plage.

Une autre étape est obligatoire dans ce territoire, pour visiter les grandes plages blanches de Chia et admirer les merveilleuses forêts de Is Cannoneris, où il n'est pas rare de trouver de magnifiques oronges et des cèpes. Parmi les évènements à ne pas manquer, la fête des figues, des fruits doux et délicieux provenant de la zone de Chia, la fête des poissons au mois de juillet, et la fête de S'Arroseri en l'honneur de la Madonna Del Rosario, patronne du village, qui a lieu le premier dimanche d'octobre.