C'est au nord du golfe de Oristano, dans la péninsule du Sinis, que se situe l'étang de Cabras. Avec les zones humides de Mistras, Pauli 'e Sali et avec l'étang de Sale Porcus, non loin de Putzu Idu, il forme un milieu humide d'importance internationale qui a même été reconnu par la Convention de Ramsar. Cet étang tire son origine d'une part de la formation de cordons sablonneux qui, avec le temps, ont isolé des miroirs d'eau de mer, d'autre part de l'accumulation progressive de détritus et de sédiments transportés par les fleuves, parmi lesquels le Tirso. L'étang de Cabras, qui occupe quelques 2 200 ha, outre à être l'un des écosystèmes palustres parmi les plus riches du bassin méditerranéen, porte les marques de la vie économique et sociale qui s'y est déroulée tout autour et depuis bien longtemps. En effet, les constructions à demi détruites et les cabanes pittoresques témoignent de la principale activité qui règne ici en reine, à savoir la pêche, grâce à la richesse de ces eaux en mulets, muges, anguilles, poissons marbrés et loups. À Mar'e Pontis, la partie la plus importante de cet étang, les pêcheurs avaient des bateaux construits en tressant des joncs des paludes (is fassonis). La grande variété de poissons qui peuple cet écosystème des étangs du Sinis attire également de nombreuses espèces d'oiseaux aquatiques comme la nette rousse . un type de canard menacé d'extinction -, le flamant rose et les cormorans. En outre, sur les falaises de la côte se reproduisent les grives, les faucons pèlerins et les goélands argentés.

Des restaurants de poissons, des hôtels et des points de restaurations sont là nombreux