Le territoire de Borutta, qui est compris entre 389 et 730 m d'altitude, se développe le long de la vallée du Rio Frida, au sud du Monte Pelao. La grotte naturelle Ulari servit d'abri, au Néolithique récent (3 500 av. J.-C.), aux premiers hommes venus sur le territoire de Borutta. Le village, qui est né dans un deuxième temps, portait tout de même le nom de Gruta (qui signifie ' grotte '). En outre, les nombreux nuraghes présents sur le territoire indiquent que d'autres installations humaines ont eu lieu pendant la préhistoire. Monte Sorrano est une localité d'une grande importance, surtout pour la ville de Sorres (ou Sorra) qui, au Moyen-Âge, appartenait avec le village de Borutta à la curatoria (division administrative) du Meilogu dans le Judicat de Torres.

La visite de la grotte Ulàri présente un grand intérêt, aussi bien archéologique que naturaliste. Des matériels lithiques et céramiques, attribués à la ' Culture de Ozieri ' (3500 . 2700 av. J.-C.), y ont été découverts. En outre, la grotte abrite l'une des colonies de chauves-souris les plus fournies de la Sardaigne. Les ruelles de la vieille ville, bordées de maisons traditionnelles, comptent parmi les attractions du village. Celles-ci avaient de curieux noms, indiqués en sarde, comme par exemple Su cuzzone mannu ou Carrela de su monte, remplacés aujourd'hui par ' via Silvio Pellico ' ou ' via Arborea '. En outre les vieilles sources dénommées Cantaru et Funtana, remontant au XIXe s., sont très belles à voir. Fidèles à la tradition, les habitants du village y puisent de l'eau pour le lavoir public qu'ils utilisent encore. C'est aussi dans ce village que se trouve l'église très célèbre de San Pietro di Sorres.

En effet, la Santissima Trinità de Saccargia et l'église de San Pietro di Sorres sont parmi les plus connues en Sardaigne, surtout en vertu de leurs motifs ornementaux aussi magnifiques que variés. La fête la plus importante du village est justement celle de San Pietro di Sorres, qui se déroule le 29 juin, lors de laquelle la population en costumes folkloriques part de l'église paroissiale du village en procession à cheval pour rejoindre le monastère.