Le village de Bonorva, qui s'est développé à la fin du Moyen-Âge, se situe dans la partie nord di haut-plateau de Campeda. Si l'origine de son nom demeure encore incertaine, la présence de populations sur ce territoire remonte sans aucun doute à l'ère nuragique puisque de nombreux ensembles nuragiques et des domus de janas y ont été découverts. La tombe la plus importante est celle que l'on appelle la Tombe du chef (Tomba del capo) car elle fait 250 m2 et les différentes pièces qu'elle comporte ont été utilisées sans interruption lors de toutes les cultures successives. L'architecture urbaine de Bonorva est typiquement agro-pastorale avec ses ruelles étroites et ses maisons dotées de vastes cours intérieures qui pouvaient servir, dans le passé, à abriter les bêtes.

Dans ce village, la tradition du tissage sur métier horizontal est encore bien vivante : la technique a punta de agu, c'est-à-dire en broderie, est utilisée dans la réalisation de tapis et de dessins aussi raffinés qu'ils sont singuliers. Mais le visiteur peut aussi admirer les fresques de Sant'Andrea Priu, l'église de la Natività di Maria ou encore la source archéologique de Su Lumarzu. En outre, il est vivement conseillé de se perdre dans la jolie vieille ville, avec ses ruelles retraçant l'histoire, sans oublier de goûter aux spécialités culinaires dans les nombreux restaurants à disposition des visiteurs. Enfin, la Sagra de Su Zicchi est à voir. Elle comporte deux moments importants : un congrès et la dégustation de su zicchi, un pain de blé dur fabriqué selon une ancienne recette. En même temps a lieu ' Mustras ', une foire de l'artisanat et de produits régionaux où l'on peut acheter des tapis faits main, de fines broderies et de délicieux gâteaux sardes.