Autunno in Barbagia, à la découverte du cœur de la Sardaigne

Campanacci

Autunno in Barbagia, à la découverte du cœur de la Sardaigne

Du premier septembre au 16 décembre, pendant 16 weekends, 32 centres de la région de Nuoro animeront l'édition 2018 d'une excellence touristique de la Sardaigne, à la découverte des connaissances et des saveurs authentiques et traditionnelles
une exposition itinérante de tradition et d'authenticité des communautés de la Barbagia

D'habiles mains féminines brodent sur le métier des vêtements et des tapis, travaillent su filindeu et d'autres pâtes traditionnelles et décorent su pani pintau, celles de sos maistos modèlent soigneusement des vases en céramique et exécutent des incrustations sur les arresolzas et les bijoux en filigrane. Dans les cuisines des cortes on enfourne su carasau et on farcit pane saba, pistiddu et durchicheddos. Les menuisiers sculptent le bois de sas cascias, les forgerons battent le fer avec maestria, les paysans pressent les raisins qu'ils viennent de récolter et les bergers préparent la ricotta. En attendant, les hôtes, penchés sur les belvédères, savourent les délices, accompagnés de vins corsés. Et ils parlent avec les artisans à la découverte des usages d'autrefois. L'automne en Barbagia est un voyage au ‘cœur’ de la Sardaigne, une exposition itinérante d'authenticité et de traditions de la Barbagia. Les fins de semaine de quatre mois seront animés par des excellences culturelles, artisanales et œnogastronomiques. Tout ceci à l'intérieur des maisons ‘a corte’ des bourgs et des villes. Chaque communauté avec ses vocations.

Sos coricheddos, dolce tipico - Nuoro
Tessitura al telaio - Sarule
Lavorazione del torrone - Tonara
Dans le climat agréable de septembre, des paysages multiformes, des excellences artisanales et des délices

Nous partons de Bitti, la patrie du canto a Tenore, inscrit au patrimoine de l'Unesco. C'est ici que la civilisation nuragique érigea un monument unique : le village-sanctuaire su Romanzesu. Et ensuite Oliena : son hospitalité chaleureuse vous conduira à la découverte de lieux figés dans le temps et d'anciennes églises, de produits textiles et des bijoux en filigrane, de pecorino et Nepente. À Dorgali les montagnes du Supramonte rencontrent la mer cristalline du bourg côtier de Cala Gonone : vous découvrirez une variété exceptionnelle de paysages et d'attractions. Au cours de la même période, ne pas oublier Sarule, célèbre pour ses tapis précieux et très colorés. Suivi par Austis, un bourg qui célèbre la rencontre entre les connaissances et les traditions limitrophes et Orani, la patrie d'habiles artisans, des grands artistes et d'intellectuels. Lula, qui s'étend aux pieds du géant calcaire du Mont Albo, un lieu de trésors préhistoriques, d'archéologie industrielle et d'anciens édifices de culte, et Tonara, le village du torrone et des campanacci (sonaggias), un lieu d'excursions parmi des bois millénaires clôturent un mois et ouvrent le suivant.

Veduta panoramica -  Gavoi
Su Romanzesu, area archeologica - Bitti
Su lionzu, copricapo femminile - Orgosolo
octobre sous le signe des traditions séculaires, des atmosphères surréelles et des vestiges du passé

Enchâssé entre les monts et le lac de Gusana, Gavoi est un bourg de la tradition artisanale. Des écrivains et des artistes se produisent des balcons de ses maisons durant l’Isola delle storie. (L'Ile des histoires) Des légendes sur les janas enveloppent Meana Sardo, un village dont les portails des demeures comportent un arc et des encadrements de type espagnol. À Onanì il existe une particularité architecturale : à côté du nuraghe Santu Pretu, l'église de san Pietro fut construite au XIe siècle. À la mi-octobre, c'est le tour des monuments naturels d'Orgosolo : le gouffre su Suercone et le canyon Gorropu. Les murales colorent ses maisons et créent un musée à ciel ouvert. Un halo de mystère et de silence surréel planent sur Lollove, l'inspiratrice de grands hommes de lettres. À Sorgono vous découvrirez l'extraordinaire alignement des menhirs de Biru eConcas. L’immense patrimoine naturel de Belvì s'articule entre les affleurements calcaires et Gennargentu. C'est ici que passe le Trenino Verde (Petit Train Vert), qui fait une halte dans l'ancienne gare du bourg d'is caschettes, les délicieux gâteaux de la mariée. Octobre se termine par les fabuleux paysages d'Aritzo, ente les bois de châtaigniers et le carapigna (un délicieux sorbet) et par Ottana, le village de Boes et Merdules, un autre centre renommé pour les traditions artisanales.

Maschera Mamuthone - Mamoiada
Scorcio del paese - Fonni
Caschettes, dolce tipico  -  Belvì
les lumières et les couleurs de novembre : entre le vin, les rites ancestraux et les métiers des anciennes échoppes

Desulo inaugure le mois de novembre qui excelle pour son artisanat textile, notamment les châles finement brodés. À Mamoiada vous sentirez d'intenses parfums de vignes : c'est le village du vin, qui vous accompagnera durant les rites ancestraux de Mamuthones et Issohadores. À pied, à vélo ou à cheval, vous irez à la découverte des sentiers des bergers. La ville symbole de la culture et des traditions, Nuoro est l'Athènes sarde. Vous ferez un parcours culturel à travers les musées de la ville préservée par le mont Ortobene. À Tiana, des produits naturels et un sens de communauté contribuent à une vie saine et à la longévité. Il est célèbre pour ses moulins et ses foulons, où l'on travaille l’orbace. À la mi-novembre c'est le tour des bijoux architecturaux du pays des personnes diplômées, Olzai: au début du XXe siècle, tandis que le pourcentage des analphabètes était très bas, celui des titulaires de maitrises était très élevé. Et ensuite la lumière et les couleurs d'Atzara. Dans un labyrinthe de ruelles vous découvrirez des maisons moyenâgeuses avec des façades sculptées par les sos picapedres. Votre regard errera sur des étendues de vignobles et de cerisiers: tant d'artistes s'en sont inspirés. Orotelli clôt le mois de novembre, c'est la patrie de sos cambales, des bottes classiques en cuir fait main, et Ollolai qui, selon la légende, aurait été la résidence d'Ospitone, le roi des Barbaracins. Ses symboles sont des paniers d'asphodèle tressés par ses femmes et sistrumpa, une lutte probablement d'origine nuragique.

Filindeu e maccarones de busa - Oliena
S'iscrarionzu, cestino di asfodelo - Ollolai
Donne in abito tradizionale - Meana Sardo
des parfums et des saveurs de décembre : de la nature intacte à la découverte de l'archéologie et de l'histoire

Les monuments nuragiques, le sanctuaire d'Abini et le village sUrbale, ont rendu célèbre Teti. C'est ici que l'on a trouvé la Vénus endormie, une des plus anciennes œuvres d'art sardes. Les ressources de Funtana Raminosa ont fait l'histoire de Gadoni: les populations nuragiennes y fondaient le cuivre, les Carthaginois et les Romains y creusèrent des mines qui furent réutilisées durant l'ère moderne. Parmi les sentiers protégés par les montagnes et les forêts, vous découvrirez des coins magiques comme la petite cascade sIstiddiosa. Oniferi vous étonnera également pour la tradition du canto a tenore qui va de la solennité religieuse à la mélancolie d'amour. Pour la fête de l'Immaculée Conception, voici Fonni, le village le plus haut perché de l'ile, une destination pour le ski, où chaque saison a ses propres couleurs: les pivoines, le rosier des haies et le rosier de Provins servent d'encadrement à l'automne. L'ingénierie hydraulique de Gremanu et la nécropole Madau sont les principaux héritages nuragiques. Durant les mêmes jours, à Ortuerice, ce sera le tour du parc Mui Muscas, le règne de petit âne sarde et le très haut clocher de la paroisse de san Nicolò. Le programme se conclut à Orune, caractérisé par le travail du liège et par une extraordinaire concentration de sites préhistoriques, parmi lesquels la source nuragique sacrée su Tempiesu, et à Ovodda: la nature intacte, l'air salubre et le climat en font le ‘village des centenaires’. La route romaine et les voies de la transhumance parlent d'un lieu fréquenté depuis toujours par les peuples

Sujet

Acteurs dans cet article

Attrazioni e località citate