Les Bourgs, l'âme profonde de l'Ile

Scorcio di Gavoi

Les Bourgs, l'âme profonde de l'Ile

Authentiques, Drapeau Orange, maritimes et les plus beaux d'Italie : les bourgs de Sardaigne sont un aperçu d'une terre unique et évocatrice, de petits villages enchâssés dans des paysages intacts, où la vie semble s'être arrêtée
de petits centres, la Sardaigne la plus vraie et authentique

Elle ne ressemble à aucun autre lieu. C'est la Sardaigne vue par les premiers voyageurs et les hommes de lettres du passé : ils parlent d'une terre qui émerge lentement de la mer, décrivent le spectacle de la nature qui se révèle, enveloppée d'une lumière intense. Les montagnes qui dégradent vers les côtes parfois doucement, parfois à l'improviste, en encadrant des décors jamais les mêmes. De la mer à l'arrière-pays, le parcours est toujours bref et constellé de petits centres caractéristiques, une ‘âme’ intime de la Sardaigne. Sur les chemins qui conduisent au cœur de l'ile, accueilli par l'hospitalité chaleureuse de ses communautés, vous découvrirez la vie authentique et les traditions ataviques des bourgs. Vous vous perdrez dans des enchevêtrements de ruelles pavées, vous tomberez sur des édifices anciens, des monuments naturels, des héritages archéologiques, vous découvrirez des chefs-d'œuvres de l'artisanat et des goûts inimitables. Vous vivrez l'essence de la Sardaigne, sa véritable identité.

Scorcio di Gavoi
des bourgs maritimes du nord-ouest à la Gallura la plus intime et la plus profonde

L’itinéraire de la pointe au nord-ouest, d'un bourg maritime, Stintino, fondé au début du XXe siècle par des familles provenant de Ligurie, autrefois la patrie de pêcheurs, maintenant une localité touristique renommée, même grâce à une plage de carte postale, La Pelosa. Sur la pointe opposée du golf de l’Asinara Castelsardo, se "reflète' sur la mer, protégé sur un promontoire à pic sur l'eau, et fut fondé par la famille génoise des Doria en 1100. C'est un des bourgs les plus beaux d'Italie, grâce à la nature, à l'artisanat et à l'archéologie : où se détachent la roccia dellElefante, les falaises ‘rouges’ et le caractéristique rite du Lunissanti durant la Semaine Sainte. De l’Anglona à la Gallura la plus profonde : aux pieds du Limbara, vous ferez une halte à Aggius, un centre de la tradition agropastorale, empreint de spiritualité, caractérisé par des maisons en pierre, l'art textile et entouré des stazzi. Sur le versant sud du massif, enveloppée par des granites modelés par le temps, Berchidda porte son plus beau vêtement à l'occasion de Time in Jazz : les places deviennent un théâtre et les routes s'animent de couleurs et de sons. C'est la patrie du vermentino, qui accompagne les gourmandises locales. Au ‘cœur’ de la Sardaigne du nord, d'autres centres caractéristiques se détachent, parmi lesquels Burgos, aux pieds du château du Goceano.

Bosa sul fiume
à la découverte du cœur de l'ile

Le trajet vers les Baronìe est bref : Galtellì mérite une halte, c'est un petit bourg ‘Drapeau orange’ qui s'étend aux pieds du mont Tuttavista. Des routes pavées et des maisons en pierre servent de contour à une concentration extraordinaire de sanctuaires et de symboles chrétiens qui en font une destination de pèlerinages toute l'année. Un décor qui inspira le prix Nobel Grazia Deledda. Plus au nord, Posada dont l'habitat est perché aux pieds du château della Fava, un symbole de la fin du Moyen-Âge. Le passage aux Barbagie est immédiat. Environ trente petits centres sont les protagonistes du passionnant et 'savoureux' festival d'Automne en Barbagia. Le canto a Tenore, patrimoine immatériel de l’Unesco accompagne la visite à Bitti, enfoui dans une vallée où le village-sanctuaire su Romanzesu ressort. Puis Oliena, un bourg Drapeau Orange, qui préserve l'essence et le charme de la Barbagia : des tissus, des bijoux en filigrane ; le pecorino et le Nepent proviennent des champs. Autour de la vallée de Lanaittu, qui conserve le village de Tiscali, les grottes de sa Oche e su Bentu et la source de su Gologone.

Gavoi
Dans les Barbagie les traditions ataviques exprimées par des produits artistiques et des gourmandises de la table

À Mamoiada vous sentirez d'intenses parfums de vignes : c'est le village du vin, qui vous accompagnera durant les rites ancestraux de Mamuthones et Issohadores. Les murales colorent les maisons d'Orgosolo et en font un musée à ciel ouvert, entouré de monuments naturels : le gouffre su Suercone et le canyon su Gorroppu. Plus au sud le spectacle de Gavoi, un autre bourg ‘orange’ : enveloppé par les monts couverts de bois et étreint par le lac de Gusana. Vous admirerez des maisons en granit et des balcons fleuris, d'où les acteurs et les intellectuels se produisent à l'occasion du festival littéraire Isola delle storie. Dans le Mandrolisai, la plus occidentale des Barbagie, la lumière et les couleurs se détachent d'un des bourgs les plus beaux d'Italie, Atzara. Dans un labyrinthe de ruelles vous découvrirez des maisons moyenâgeuses avec des façades sculptées. Votre regard errera sur des étendues de vignobles et de cerisiers : tant d'artistes s'en sont inspirés.

Veduta di Monteleone Rocca Doria
des réalités insolites et des expériences surprenantes

Entre le nord et le centre, voici les villages du Marghine : des bourgs perchés dans des paysages fabuleux, comme Silanus, un bourg authentique, avec une histoire et des traditions millénaires, des héritages archéologiques et d'anciens édifices civils et de culte ainsi que des excellences culturelles et agroalimentaires. À l'extrémité ouest, voici Bosa, un unicum en Sardaigne. Ses maisons multicolores sont perchées sur une colline dominée par le château de Serravalle, et se reflètent sur le Temo. La promenade le long du fleuve et le Ponte Vecchio vous accompagnent pour découvrir les anciennes tanneries. Vous serez accueillis par un verre de malvasia et extasiée par les bijoux en corail, les paniers d'asphodèle et les tissus précieux. Tout autour des dizaines de beautés côtières. Planargia et Montiferru sont une constellation de petits centres évocateurs, parmi lesquels Flussio, Sennariolo, Tresnuraghes et le village-bijou de Santu Lussurgiu, au milieu de forêts séculaires. Plus au nord, en direction d'Alghero, vous découvrirez d'autres lieux insolites, parmi lesquels le tout petit Monteleone Rocca Doria se détache. Plus au sud, au contraire, les bourgs du Barigadu, parmi lesquels Bonarcado et Neoneli, qui est célèbre pour son chœur.

Tacchi di Ulassai - Veduta
des maisons en pierre, des ruelles étroites, des édifices historiques et des héritages nuragiques

Laconi, enfoui dans la verdure contre les reliefs du Sarcidano, qui est célèbre pour sant’Ignazio. Sa maison, le musée paroissial et l'église qui porte son nom, sont les étapes du parcours dévotionnel. Autrefois tout tournait autour d'une famille noble : à ne pas manquer les visites au parc et au château des Aymerich et à leur palais en ville, qui héberge le musée della statuaria preistorica sarda. Dans le Sarcidano, Orroli mérite une visite, c'est un bourg enchâssé entre les lacs Mulargia et du Flumendosa – fendu par un bateau de style Mississipi - et des nuraghi, parmi lesquels un des palais protohistoriques les plus imposants et célèbres de l'Ile, le nuraghe Arrubiu. Plus au sud, dans le Gerrei, vous découvrirez un autre village-musée diffus, Armungia, dont le centre historique s'est développé autour du nuraghe Armungia (XV-XIVe siècles av.J-C.). Plus à l'est, entre les bourgs d’Ogliastra qui sont les protagonistes avec ceux de Marghine et Baronia, du festival itinérant Primavera nel cuore della Sardegna, Ulassai se détache, c'est un centre d'art et de culture, entouré de contextes naturels uniques, comme la grotte su Marmuri.

Scorcio di Carloforte
le sud de la Sardaigne à découvrir toute l'année

Dans le Medio Campidano, faites une étape à Sardara, le bourg Drapeau Orange lié aujourd'hui, comme dans l'Antiquité, aux sources thermales, pour les Romains, les Aquae Neapolitanae. Vous pourrez vivre des rituels nuragiques ancestraux dans le puits sacré du sanctuaire de santAnastasia. Dans le sud profond, Mandas, mérite une visite, c'est un centre d'origine moyenâgeux de la Trexenta au passé glorieux, et qui est aujourd'hui le terminus du Trenino Verde (Petit Train Vert). L'unique centre habité de l'ile sulcitaine de san Pietro, à l'extrémité sud-ouest, est un bourg maritime, qui compte parmi les plus beaux d'Italie : Carloforte, u pàize, une enclave de la Ligurie en Sardaigne, qui conserve la langue et la culture des fondateurs, autrement dit les familles des pêcheurs originaires de Pegli mais provenant de Tabarka. Vous serez séduit par les ruelles qui grimpent sur une pente légère, avec des coins colorés et des vues sur la mer, un petit port et d'anciennes fortifications défensives. Les côtes sont une succession de rochers découpés et de criques splendides. La cuisine carlofortina est une expérience incroyable qui s'exprime au cours de l'événement de l'année, le Girotonno.

Acteurs dans cet article

Attrazioni e località citate