Siddi est un joli bourg agricole au cœur de la Marmilla. Le village, d'origine romaine, donne son nom à la Giara, appelée aussi Su Pranu, couverte de la végétation typique de la Méditerranée, qui conserve un patrimoine archéologique très important. Le centre du village est caractérisé par ses rues étroites sur lesquelles s'ouvrent les maisons à cour, typiques du Campidano avec leurs anciens murs en ladiri (briques de terre crue) et leurs portails monumentaux, mais aussi par ses très beaux dallages et ses peintures murales colorées, qui font entrer le visiteur dans une atmosphère de rêve, pleine de nostalgie et d'histoire. Le village conserve de nombreuses traces du passage de l'homme sur son territoire. La présence humaine durant la préhistoire est attestée par les 17 nuraghes sur le haut-plateau, ainsi que par la tombe de géants de Sa Domu 'e S'Orku. La région fut ensuite habitée par la population phénicienne, puis par les Romains. Le village est probablement né sur la route du blé qui portait de Usellus, colonie romaine, à Cagliari. Siddi est aussi le village natal de l'écrivain Antonio Puddu, auquel une inscription est dédiée sur la place de l'église.

La visite de Siddi est un voyage dans l'histoire et la beauté de la nature. Le seul fait de parcourir les routes qui mènent au village permet de traverser un milieu naturel qui mérite l'attention : c'est la Giara ou Pranu 'e Siddi, qui domine le village. L'environnement est fait d'un maquis méditerranéen touffu, de parois rocheuses et de parfums forts : essence d'hélichryse, arôme de ciste et senteur de lentisque. La Giara est parsemée de très nombreux sites nuragiques ou prénuragiques. On rencontre en effet les ruines de 17 nuraghes, mais surtout Sa Domu 'e S'Orku, la plus grande tombe de géants de l'île, construite en bloc de basalte et qui conserve sa couverture originelle. A la limite nord de la Giara, l'important site archéologique de Sa Fogaia présente un intéressant nuraghe à couloir.

Dans le village, on peut visiter la maison-musée Steri, une maison typique du Campidano, en plein centre, qui offre plusieurs parcours pour découvrir les traditions agroalimentaires de la fin du XIXe-début du XXe siècles. Un autre édifice historique important est l'ancien hôpital Managu, où se trouve le Musée Ornithologique qui expose plus de 200 exemplaires d'oiseaux et de mammifères. A l'entrée de Siddi, l'église San Michele Arcangelo est un exemple d'art roman du XIIe siècle, avec son plan à deux nefs de dimensions très modestes : c'est la plus petite église de Sardaigne ayant ce plan. A l'intérieur sont conservées deux statues de bois de l'Archange, très vénéré en Marmilla.