Le territoire communal de Arzachena, qui a une superficie d'environ 240 km2, englobe plus de 80 km de littoral, dont la célèbre Costa Smeralda avec son épais maquis méditerranéen (lentisque, genévrier et oliviers sauvages), ses rochers sculptés par le temps et ses magnifiques plages. Si les premières traces d'agglomérations remontent à l'époque romaine de Turibulum Mineure jusqu'à la fin du XIXe s. cet endroit n'était qu'un groupe de maisons serrées autour de l'église de Santa Maria, consacrée à la Madonna della Neve (1776).

En mars 1962, des hommes d'affaires étrangers, avec à leur tête le prince Karim Aga Khan, créèrent le Consorzio Costa Smeralda: c'est ainsi qu'ils développèrent le tourisme sur les quelques 55 km de côtes comprises sur le territoire communal de Arzachena, à savoir entre les localités actuelles de Liscia Ruja et de Liscia di Vacca. De luxueux complexes immobiliers furent alors peu à peu construits pour un tourisme d'élite. Ces palaces et ces villas de prestige devinrent la résidence d'été de la haute société et des puissants de ce monde, tout en attirant sur eux les feux de la presse internationale qui commença à faire l'éloge de la Costa Smeralda dans le monde entier. Comme ces projets immobiliers eurent à cœur - et dès leur naissance - de sauvegarder la beauté naturelle du territoire, des stratégies constructives et architecturales particulières furent utilisées. Qui plus est ce style de maisons, unique au monde, s'inspire en grande partie des maisons typiques de la Sardaigne profonde tout en se fondant discrètement dans les rochers et la végétation côtière. De fait, cette forme urbaine de centre habité, qui utilise des matériaux locaux tels que le granit rose et qui vise à la parfaite harmonie des constructions et des routes, est parmi les plus caractéristiques de l'île.

Les visiteurs passionnés d'archéologie ne manqueront pas de s'arrêter aux tombes de géants de Lu Coddhu 'Ecchju et de Li Loghi, au nuraghe Albucciu et au petit temple de Malchittu. Par ailleurs, Arzachena est un village très soigné, avec de petites places et des espaces verts, et il est très agréable de s'y promener. Et, comme il est situé non loin de la célèbre Costa Smeralda, on peut y trouver aussi bien des produits de l'artisanat d'art sarde que des griffes internationales.