Un paradis aux couleurs éblouissantes et à la pureté limpide tout très du centre du village. La Rena Bianca est la plage de la ville de Santa Teresa Gallura, une crique de 700 mètres de long, avec un fond bas et un sable doux, fin et (comme son nom le dit) très blanc qui, sur le rivage, prend des reflets roses, grâce à de minuscules fragments de corail. Vous la verrez apparaître du sommet d’une colline où s’ouvre la place principale du bourg côtier et vous aurez hâte d’arriver en bas, au fond d’une descente de 300 mètres et d’un escalier que vous parcourrez d’un seul trait.

La plage est enchâssée de falaises et parfumée par le maquis méditerranéen. La péninsule de Municca et l’îlot de Municchedda la protègent du vent de l’ouest, le promontoire où se dresse la Tour de Longosardo, datant du XVIème siècle, l’abrite à l’est. Les eaux argentées et fraiches fascinent le visiteur car elles assument mille tonalités du bleu au turquoise, en passant par le vert, et sont toujours très limpides. La Rena Bianca a obtenu plusieurs fois le titre de ‘Pavillon Bleu’ de la Fondation pour l'éducation à l'environnement, pour la qualité de ses eaux, pour ses côtes immaculées et ses services qui garantissent au touriste le confort et la sécurité. Aimée par plongeurs sous-marins, ainsi que par les enfants, la plage est accessible aux personnes handicapées et riche en services, comme un grand parking et des points de restauration.

Les établissements balnéaires louent des pédalos et des embarcations, des équipements de relax et pour l’exploration sous-marine.

Sur le territoire de Santa Teresa vous pouvez admirer tant d’autres joyaux : à l’est du centre habité, sur la pointe extrême au nord de l’île, vous trouverez la pittoresque Cala Sanbuco, la suggestive Cala Balcaccia et La Marmorata, grande et aménagée. Vers Palau, les piscines naturelles de granite de la Vallée dell’Erica, la très longue Porto Liscia-Sciumara, la patrie du windsurf et la paix merveilleuse de la Conca Verde. À l’ouest, il y a Capo Testa, une péninsule-promontoire unie à la terre-ferme par une langue de sable qui forme deux plages, Rena di Ponente (ou Taltana) et Rena di Levante. Toujours sur le promontoire, vous assisterez au spectacle de la Valle della Luna et de Cala Grande. Près des petites criques rocheuses de Santa Reparata et, le long de la route côtière pour Castelsardo, la jolie Lu Pultiddolu, où vous vous rendrez jusqu’aux dunes de Rena Majore, sur le territoire d’Aglientu.