Jusqu'au début du XXe siècle, les habitants de Cagliari lui préféraient la partie ouest du golfo degli Angeli, puis peu à peu ils apprécièrent ses dunes blanches, les premiers établissements, les kiosques et une colonie estivale furent érigés, suivis par les célèbres ‘casotti‘ bariolés (qui furent entièrement retirés en 1986). Avec le temps, ils l'ont peuplée davantage jusqu'au point de lui donner le nom de ‘plage des cent mille’. Aujourd'hui le Poetto est incontestablement la ‘mer’ de l’hinterland de Cagliari, une des plus grandes plages de ville en Europe, ainsi qu'une des plus belles et fréquentées de l'Ile, la destination préférée des visiteurs du chef-lieu, en été et durant n'importe quelle journée ensoleillée durant le reste de l'année : l'étape incontournable même seulement pour un café ou un apéritif accompagné de la brise marine.

À quelques kilomètres du centre et du port de Cagliari, la plage s'étend du Margine Rosso réservé et reposant sur le littoral de Quartu SantElena, jusqu'à la Sella del Diavolo qui en augmente le charme en dominant Marina Piccola: à ne pas rater, la promenade dans le petit port. Vous pourrez monter jusqu'à la tour du XVIIe siècle en parcourant le promontoire de Calamosca, avec un parcours d'une heure qui est magnifique la nuit. Sur la côte opposée de la ‘Sella’ se cachent les délicieuses plages à l'abri de Calamosca et de Cala Fighera.

La plage du Poetto est large sur toute son extension, l'eau est limpide et le fond sablonneux et bas sur des dizaines de mètres est idéal pour les enfants. Le rivage est une attraction irrésistible pour de longues promenades. Derrière, vous vous baladerez à pied, en patin ou à vélo sur une promenade de bord de mer très moderne – parfaite pour le jogging, le cyclisme, le rollerblade et le skateboard -, tandis que les petits kiosques caractéristiques à proximité du sable offrent de l'animation et du ravitaillement.  La liaison avec la ville est facile et les services sont efficaces: des établissements balnéaires au centre de plongée, des écoles de voile à la location d'embarcations, des terrains de beach-tennis et de volley aux excursions en canoë au Luna park ouvert toute l'année. Le lido est un excellent brisant de plage pour le surf et le kite surf, dont il accueille des événements de niveau mondial, et est aussi le théâtre de la vie nocturne, un des principaux lieux de la movida estivale de cette grande zone: de la musique live et des leçons de danse, aux boites de nuit et aux discothèques.

L’extension de la plage est divisée de façon égale entre les presque quatre kilomètres du littoral de Quartu et les quatre kilomètres de la partie de Cagliari, divisée en ‘arrêts’ qui dérivent des stations du tram qui a été remplacé par les autobus. Le ‘premier arrêt’ a un fond très bas, le ‘second’ et le ‘troisième’ abritent des établissements historiques du D’Aquila et du Lido, le ‘quatrième’ héberge les établissements des forces de l'ordre, à partir du ‘cinquième’, où se dresse la tour espagnole, jusqu'au terminus, vous trouverez une étendue de sable ‘libre’. La frontière avec le littoral de Quartu est ‘La Bussola’, le nom d'un établissement qui a cessé l'activité. C'est d'ici que la plage libre alterne avec des établissements accueillants et aménagés.

De la plage vous vous rendrez rapidement sur les ‘voies du sel’ en prolongeant la promenade jusqu'au parc de Molentargius-Saline, qui a une entrée sur la promenade du bord de mer. Vous aurez l’embarras du choix pour l’excursion dans la zone protégée – les tours guidés et libres à vélo et à pied, les itinéraires en bateau le long des canaux des anciennes salines, les bus électriques – et vous ferez une expérience unique entre la connaissance historique et scientifique à travers un des plus beaux et importants sites naturels de l’île, une oasis tout près de la ville, la demeure préférée des flamands roses qui s’y arrêtent et nidifient.