C'est un joli petit bourg sur les pentes du Monte Majore, à la limite nord de la Marmilla. Son environnement naturel est d'une grande beauté et d'un grand intérêt. De larges vallées, des sources et des rochers aux formes multiples abritent une faune et une flore très riches. La zone de Nureci a été habitée dès le Néolithique. On y a fait d'importantes découvertes, en particulier d'industrie lithique en obsidienne et marne. Au lieu-dit Murtas, on a retrouvé une structure circulaire que les chercheurs interprètent comme une probable enceinte mégalithique. Plus de vingt-et-un sites sont de la période nuragique.

Ils devaient avoir une fonction de contrôle du territoire. Parmi les nuraghes les plus importants, le nuraghe Attori, à la limite avec le territoire de la commune de Gennoni, le nuraghe Giuerri Mannu à la limite avec les territoires de Senis et Assolo, et le nuraghe Santa Barbara. Les restes de murs de Pranu Ollastu et un fort situé au lieu-dit Corona 'e su Crobu remontent, quant à eux, à l'époque punique. Le premier noyau d'habitations de Nureci, que le village actuel conserve dans sa structure urbaine, s'est développé au Moyen-âge, quand le village faisait partie du Judicat d'Arborea. A cette époque, les habitant du petit bourg de Genadas quittèrent leurs maisons à cause des continuelles attaques de brigands et s'installèrent sur le site actuel de Nureci.

Près de la chapelle de campagne de la Madonna d'Itria demeurent des ruines remontant à la première occupation du village. La structure urbaine conserve les caractéristiques de l'ancien village de paysans et de bergers. Il compte environ 400 habitants qui vivent surtout de l'agriculture et de l'élevage, même si depuis quelques dizaines d'années, des activités liées à l'extraction et au travail de la pierre se sont développées. L'environnement du Nureci offre des surprises étonnantes. Les architectures naturelles de granite et de calcaire, la richesse de la flore et de la faune offrent au territoire des couleurs et des paysages magnifiques. Dans le village, le Musée Permanent de la Nature présente et expose les spécificités du milieu naturel du territoire. Le Musée est doté de systèmes multimédia modernes pour la consultation et l'information. Parmi les fêtes religieuses, citons celle dédiée à la Madone d'Itria le mardi après le dimanche de Pentecôte, la fête de Sainte Rita le 22 mai, celle de Saint Ignace de Laconi le deuxième dimanche d'octobre, et la fête de Sainte Barbara, protectrice des mineurs, le 4 décembre.