Le village de Loceri s'élève à une altitude de 206 m, au beau milieu des collines verdoyantes de l'Ogliastra et à quelques kilomètres des versants du Gennargentu. Son territoire d'appartenance, dans lequel jaillissent de nombreuses sources, englobe le Monte Cuccui et le Monte Tarè tandis que vers l'est, il s'étire dans une vallée descendant vers la mer. Aussi le village jouit-il d'une belle position géographique, à quelques kilomètres seulement des montagnes du Gennargentu et du lac Flumendosa, et tout près des magnifiques plages de la côte de l'Ogliastra. Dans le centre habité, plusieurs maisons sont décorées de peintures murales polychromes. Si l'environnement naturel de Loceri est réellement très beau, l'église paroissiale de San Pietro apostolo, datant du XVIIIe s., n'est pas non plus à dédaigner.

En outre le musée ethnographique Sa domu 'e s'olia est également intéressant à visiter : situé dans un vieux pressoir datant de 1910, il abrite une collection d'outils et d'objets reflétant la vocation agro-pastorale de Loceri, et illustre donc la vie aux champs, les produits alimentaires, la vie domestique, le tissage, les métiers de l'artisanat ainsi que les moments de fête. Dans la campagne environnante, la petite église champêtre de San Bachisio, construite au XVIIe s., est en style baroque. L'église du Sacro Cuore, elle, se trouve au beau milieu d'un parc verdoyant. Non loin du centre habité, une colline domine un paysage à couper le souffle tandis que la localité de Serra Paulis abrite des domus de janas.

Les événements les plus intéressants qui se déroulent à Loceri sont tous liés à une profonde tradition religieuse. Ainsi, pendant les mois de mai et d'octobre, c'est Saint-Bacchus qui est à l'honneur car il est considéré comme le protecteur de la pluie : une longue procession de fidèles traverse alors le fleuve en transportant un simulacre du saint. Le 29 juin en revanche, pendant la fête de Saint-Pierre, une distribution de pain est organisée dans les maisons abritant des personnes malades.