Isili se situe sur les contreforts d'un haut-plateau surplombant la vallée du Sarcidano, au beau milieu d'un paysage de profondes vallées et de collines. Le nom de Isili dériverait de ''Ilienses'', un mot désignant une ancienne population qui, d'après l'auteur grec Pausanias (environ 110 - 180 apr. J.-C.), se serait établie en Sardaigne suite à la chute de Troie. Les pièces archéologiques découvertes dans les alentours indiquent que l'homme y a habité dès le Néolithique, comme le prouve en effet l'existence d'un grand nombre de domus de janas. L'architecture de Isili est caractéristique des villages à économie agricole : la plupart des maisons possèdent ainsi leur cour intérieure et un grand portail en arc de cercle qui, dans le passé, permettaient le passage des machines agricoles dans les "cortes".

Dans les alentours de Isili, de nombreux sites archéologiques intéresseront tous les passionnés d'histoire : outre à la présence de nombreuses domus de janas, le magnifique nuraghe de Is Paras se trouve aux portes du village de Nurallao. Par ailleurs, la très belle fête de Saint Jean-Baptiste, qui a lieu au mois de juin, prévoit une procession en costumes traditionnels, des danses et des concerts en plein air. Enfin, un musée du cuivre et des tissus, très particulier dans son genre, est mérite aussi une visite.