Situé dans la région de Barigadu qui est recouverte d'une épaisse forêt naturelle, Abbasanta s'élève au cœur de la Sardaigne, sur un haut-plateau basaltique portant le même nom. Cette position privilégiée, reconnue comme telle dès l'Antiquité, lui valut l'appellation de Ad Medias Acquas à l'époque romaine. Et le toponyme Aba Sancta est cité pour la première fois au XIIe s. dans les Rationes Decimarum Sardiniae, à savoir le registre de paiement des dîmes de l'église.

Les premiers établissements humains sont cependant beaucoup plus anciens, comme le prouvent le dolmen de S'Angrone, le puits sacré de Calegastea et la tombe de géants de Sos Ozzastros, sans compter les nombreux nuraghes dont le plus important est celui de Losa. Le village compte aujourd'hui des maisons traditionnelles en pierre basaltique à la couleur sombre. Au centre du village, l'église de S. Caterina, qui remonte au XIXe s., présente cependant une architecture s'inspirant de la Renaissance.