Le village de Torpè se trouve sur la côte nord-est de la Sardaigne, entouré par une imposante chaîne de montagnes. Il a offerts de nombreuses sources d'inspiration à Mario Delitala, peintre sarde du XXe siècle, qui en a représenté les hommes et les femmes dans des dessins à l'encre, des xylographies et des peintures. Son territoire est parsemé de sites archéologiques qui attestent une présence humaine très ancienne, liée à une position géographique stratégique, entre des cols de montagnes et des gués sur les fleuves, qui constituaient la voie d'accès idéale entre la côte de Posada et le haut-plateau de Bitti et Buddusò.

Au nord, se succèdent les collines de Cuccuru 'e luna, Monte Pedra Ruina et Monte Nizzu sur les pentes duquel se trouve une mine de cuivre. L'ensemble forestier de Su Lidone a un grand intérêt pour son milieu naturel composé de chênes liège, d'arbousiers et de chênes verts, de même que la forêt domaniale de Usanovà et que le lac Cuccuru Ozastru. Les hauteurs qui entourent le village permettent de profiter d'un panorama à couper le souffle : le promontoire calcaire de Capo Figari et tout le golfe d'Olbia, les îles de Tavolara, Molara et Molarotto, tandis que vers le sud, la vue s'ouvre sur le golfe d'Orosei et la longue chaîne calcaire du Supramonte de Dorgali. Parmi les nuraghes les plus intéressants que possède le territoire, celui de San Pietro présente une tour centrale et des tours dont l'une a été réutilisée à époque romaine.

Le calendrier des évènements à Torpè comprend, la nuit du 16 janvier, le spectaculaire feu dédié à Saint Antoine le Grand, parmi les chants et les danses. Le 22 mai, ce sont les festivités pour Sainte Rita, et le troisième dimanche de septembre celles dédiées à la Sainte Vierge Immaculée. Le 8 septembre, la fête solennelle de Notre Dame des Anges s'accompagne de spectacles folkloriques avec de la musique, des jeux et des compétitions sportives. Le premier dimanche d'octobre, le village fête Sainte Thérèse.