Siniscola, un important bourg du nord des Baronie, se trouve au pied du Monte Albo, près de la mer. La petite ville s'est développée autour de l'église paroissiale du XVIIe siècle, qui conserve des fresques et des statues de bois d'artistes locaux. L'étymologie du nom Siniscola est Finis Scholae, qui signifie ' fin de cohorte '. A l'époque byzantine, le terme schola indiquait la répartition de l'armée en différentes cohortes. Le territoire de Siniscola a été habité dès l'époque prénuragique comme en témoignent les restes retrouvés dans les dunes de Capo Comino. Les habitats néolithiques privilégiaient les vallées et les plaines traversées par les fleuves Cedrino et Posada, développant une sorte de civilisation fluviale. Les campagnes renferment de nombreux nuraghes et tombes de géants.

La visite du centre historique est à conseiller, car elle permet d'admirer les nombreux beaux palais du XIXe siècle. Depuis le centre, une route droite mène à La Caletta, où se trouvent un port de plaisance et une plage de sable de 4 km de long. Du point de vue des milieux naturels, le territoire est particulièrement varié et intéressant, avec ses splendides plages aux eaux transparentes, les dunes de la côte et la richesse et les particularités de la faune et de la flore. C'est une alternance de mer et de montagne : le Monte Albo, avec sa nature sauvage, ses sentiers et les immenses plages bordées de dunes de sable. Les plages de Capo Comino et de Berchida, à seulement deux heures de chemin, sont particulièrement célèbres. Le Monte Albo est l'habitat des sangliers, des renards et des martes, tandis que l'aigle royal, le faucon pèlerin, l'autour des palombes et la buse variable y nidifient. La végétation est très variée : genévriers, lentisques, oliviers sauvages, et plus en altitude, chênes et érables. Les grottes que l'on peut visiter sont nombreuses et importantes pour la spéléologie et l'archéologie, car elles ont été fréquentées par l'homme depuis la Préhistoire. Bien qu'il soit proche de la mer, la morphologie du territoire de Siniscola peut être définie comme essentiellement collinaire. Les hauts-plateaux et les plaines intérieures alluviales ou côtières sont fréquents, tandis qu'au nord-ouest dominent les massifs montagneux. Le principal bassin hydrographique de la commune est celui du Rio Siniscola.