Situé à 204 m d'altitude, Senorbì est au centre de la Trexenta dont il fut le chef-lieu. Son territoire d'appartenance, qui comprend aussi bien des collines que des plaines bien irriguées, est très fertile et garantit de belles récoltes à la population locale. L'origine de son nom est encore très discutée aujourd'hui, même si la théorie la plus séduisante avance qu'elle dérive de l'union de deux mots latins sin (la déesse lunaire) et Orbis (disque), ayant le sens de ' disque lunaire '. La vieille ville est un labyrinthe de ruelles très étroites bordées de maisons basses. Dans le reste du village en revanche, l'influence de l'architecture du XIXe est tangible et l'on peut y admirer de très beaux exemples de villas. Mais les nombreuses maisons rurales, qui reflètent la structure architecturale typique de la région de la Trexenta, sont souvent très bien conservées, même si elles datent de plus d'un siècle.

À Senorbi, différents circuits de promenades urbaines sont proposés aux visiteurs. Tout d'abord celui des édifices religieux, englobant l'église paroissiale de Santa Barbara, l'église de Santa Mariedda et celle de San Sebastiano. Ensuite, le musée archéologique municipal de Sa Domu Nosta, même s'il est petit, est très intéressant à visiter : aménagé dans une vieille maison du Campidano entièrement restaurée, ses collections offrent un cadre exhaustif des pièces archéologiques qui ont été retrouvées dans les alentours du village, tandis que des expositions temporaires y sont organisées à côté des entrepôts et des ateliers. Enfin, à quelques kilomètres du centre habité, on peut admirer la très importante nécropole punique de Monte Luna qui comprend un village (qui n'a pas encore été fouillé) donnant sur la colline. C'est de ce site que proviennent des pièces à la valeur inestimable - et pas uniquement scientifique d'ailleurs - comme des bijoux de femmes aujourd'hui exposés au musée archéologique national de Cagliari. En outre, non loin de Senorbì, la visite aux nuraghes de Sisini et de Simieri est digne d'intérêt. C'est justement dans la fraction de Sisini que se trouve la très belle maison de maître de la famille Aresu, connue comme ' Villa Aresu ' : récemment restaurée, ce vieux monument est doté d'une incontestable valeur historique et architecturale. Enfin, si les collines entourant Senorbì sont sillonnées de parcours de VTT, pendant la saison d'été, ce village devient le théâtre de deux manifestations importantes : le Festival du folklore (la dernière semaine de juillet) et la fête de la sainte Mariedda (le 5 août) pendant laquelle ont lieu des cérémonies religieuses et civiles.