Sur le territoire de Baunei, à mi-chemin entre les merveilleux paradis de la côte d’Ogliastra, comme Cala Goloritzé et Cala Luna, et près de la Grotta del Fico et Cala Sisine, voici Cala Biriola. La délicieuse petite plage de cailloux blancs arrondis, protégée par une falaise calcaire qui décrit un arc de plus de deux kilomètres, s’entrouvre à la fin du magnifique bosquet qui porte le même nom, fait de chênes verts séculaires, de genévriers accrochés sur la roche et de maquis méditerranéen. Elle est encadrée par un arc rocheux à fleur d’eau contre lequel se brisent les vagues et qui complète l’inoubliable cadre vivant. L’eau extrêmement limpide et riche en poissons en fait un lieu parfait pour les plongées sous-marines ou les baignades avec le masque et le tuba.

Vous arriverez Cala Biriola à travers un trekking long et difficile parmi les monts du Supramonte, en partant du Golgo de Baunei, avec certaines parties à escalader, que l’on doit parcourir avec l’assistance de guides expérimentés, un équipement approprié et une abondante réserve d’eau. Le sentier coure le long de la falaise et offre des panoramas effrayants sur la mer située plus bas. Ici les bergers et les charbonniers qui étaient les protagonistes des principales activités d’autrefois, ont laissé de nombreuses traces : des escaliers, des passerelles de troncs enlacés et des rampes en fer pour faciliter le passage d’hommes et d’animaux vers la mer et l’embarquement du charbon sur les péniches. Ou bien vous y arriverez avec des embarcations privées ou au départ des ports d’Arbatax, Cala Gonone et Santa Maria Navarrese. Si vous optez pour le bateau ou le canot, peu avant d’y arriver vous ne pouvez que vous immerger dans les piscines de Vénus, un miroir d’eau aux couleurs lumineuses qui s’estompent du turquoise au vert émeraude et du bleu à un ton plus intense. De véritables piscines naturelles.