Un plongeon dans la mer, qui s’offre à vous comme une peinture. Cette crique est connue également comme is pùligi de nie (« les puces de neige »), pour ses petits galets ronds, blancs et roses, qui se mêlent au sable. Cala Mariolu, sur le territoire de Baunei, doit son nom au phoque moine qui, dit-on, « volait » les poissons des filets des pêcheurs provenant de Ponza : on l’appelait donc le mariolo (voleur).

Son panorama enchante avec sa palette nuancée de bleu, vert émeraude et bleu clair, et avec ses petits galets qui s’affichent tels des flocons de neige. La falaise qui l’entoure atteint les 500 mètres de haut et tombe à pic dans l’eau, aussi bien au nord qu’au sud : ainsi, Cala Mariolu est accessible par la terre à travers une randonnée difficile (pour experts) en plein cœur du maquis méditerranéen. Punta Is Puligi, dans le passé, faisait office de lieu de chargement du charbon pour les furisteris, les charbonniers qui peuplaient Baunei.

Le fond marin peu profond mérite une plongée avec masque et tuba pour ceux qui ont moins l’habitude et avec équipement de plongée pour ceux qui souhaitent en explorer les profondeurs : diverses espèces y ont élu domicile. On entrevoit même parfois des dauphins, au large. Hors de l’eau, vous pourrez observer le faucon pèlerin et le faucon d’Éléonore, le cormoran huppé et l’aigle royal.

Un grand rocher, sa perda ‘e su saltatori, fait office de jetée. La crique est en effet plus facilement accessible par la mer, au moyen de barques privées ou de navettes pour les criques au départ des ports de Arbatax, Cala Gonone et Santa Maria Navarrese. À proximité, de nombreuses grottes, dont une à l’intérieur de la crique : elle commence par une petite plage qui s’engouffre sur dix mètres de profondeur, résultat de l’incessant travail de la mer au fil des siècles. Tout près, vous trouverez la pittoresque grotte du Fico. Lors de votre excursion le long du golfe, vous rencontrerez d’autres criques à visiter absolument : la sauvage Goloritzè, les splendides Sisine et Biriola ainsi qu’une des plages symbolisant la Méditerranée, Cala Luna, qui fait à moitié partie du territoire de Dorgali.