C'est un lieu à visiter au moins une fois dans la vie : c'est uniquement ainsi que vous pourrez admirer jusqu'au fond sa beauté et percevoir son charme. La grotte de Neptune compte parmi les plus grandes cavités marines en Italie, c'est un des joyaux de la nature les plus fascinants de la Méditerranée. Leur formation remonte à environ deux millions d'années : à l'intérieur vous pourrez voir des salles avec des conformations karstiques époustouflantes, une plage de sable blanc et un énorme lac souterrain. Les coves de Neptú (en catalan) se développent horizontalement sur environ quatre kilomètres au même niveau que la surface de la mer. Situées à 24 kilomètres d'Alghero, elles sont le fleuron de la zone marine protégée de Capo Caccia-isola Piana, à l'intérieur du parc di Porto Conte. Vous arriverez à l'entrée en descendant l’Escala del cabirol, «l'escalier du chevreuil» (en catalan): 654 marches qui s'accrochent sur l'arête ouest du promontoire de Capo Caccia jusqu'à l’embouchure. Ou bien vous y arriverez par la mer, avec des bateaux qui partent chaque jour du port touristique de la ville catalane ou de l'embarcadère de cala Dragunara à Porto Conte. Durant le trajet, vous vous enthousiasmerez pour les innombrables paysages de la Riviera del Corallo.

L’itinéraire touristique à l'intérieur des grottes s'étend sur environ un kilomètre. Une rangée de colonnes de neuf mètres vous accompagnera jusqu'aux très limpides eaux salées du lac La Marmora, le long du point maximum de cent mètres d'une profondeur de neuf. C'est d'ici que vous commencerez à entrevoir la très belle plage de sable autrefois entièrement recouverte de galets. L'acquasantiera (le bénitier) se dresse au centre, c'est une stalagmite monumentale qui accueille au sommet de petites mares qui deviennent une source d'abreuvage pour les oiseaux qui nidifient dans les environs. Entre les grandes coulées et les festons calcitiques, une caractéristique formation stalagmitique, appelée l' «arbre de Noël», se détache sur le fond du lac. À travers un court sentier avec une faible déclivité, vous parviendrez à la salle des ruines, puis au majestueux Palais, qui abrite le décor le plus évocateur : une colonne de 18 mètres s'élève jusqu'à la voûte et forme deux arcades spectaculaires qui semblent soutenir le plafond. C'est ensuite le tour de la salle Smith (ou de l’orgue), dédiée au capitaine anglais, un de ses premiers explorateurs. Au centre de la salle vous trouverez le grand orgue, la plus grande colonne de toute la grotte, dont les coulées ressemblent à des tuyaux d'orgue. Vous admirerez par la suite la salle des trine et des merletti, ornées de petites colonnes. Le parcours se termine par la visite de la tribune de la musique, un balcon qui donne sur le «palais», le lac et la plage. Les grottes n'accueillent pas seulement une moyenne de 150 mille visiteurs chaque année, elles sont aussi une destination appréciée par de nombreux spéléologues, les seuls à pouvoir accéder aux recoins les plus profonds et secrets qui sont réservés exclusivement aux experts spéléologues, autrement dit au lac dei funghi et, à travers la galleria metrò, à l’énorme salon occupé par le lac semi-lunaire, de 70 mètres de long et de plus de 50 mètres de profondeur. Les grottes ont été un lieu de tournage: en 1978 on y tourné «Le Continent des hommes-poissons», dont les décors rappellent les récits de Jules Verne.

D'autres magnifiques cavités s'ouvrent dans les falaises de Capo Caccia, destinations des amateurs d'escalade et de plongée. Dans les environs, vous trouverez la grotte dei pizzi e ricami, tandis que la gigantesque Grotte Verte, que l'on appelle ainsi « de l’altare » est la plus célèbre. Ses parois rocheuses peuvent être uniquement visitées par des experts de «spéléoplongée». La grotte de Nereo, la plus grande cavité submergée d’Europe, théâtre de plongées inoubliables se détache dans le vaste système karstique sous l'eau. En face de Capo Caccia se dresse l'ile Foradada (perforée) qui doit son nom au tunnel qui la traverse de part en part, la grotte de Palombi.