Olbia

Museo archeologico - Olbia

Olbia

Il s'agit de la porte d'entrée du Nord-Est de la Sardaigne : vous serez accueillis par une ville ancienne et florissante, destination de vacances populaire, donnant sur une baie avec une infinité d'attractions

Appelée Olbìa « heureuse » par les grecs, elle constitue le pôle d'accès à l'île et le moteur économique de la Gallura. Des vestiges du passé sont visibles à plusieurs endroits de la ville. De nombreux objets trouvés durant les fouilles, y compris un trésor de près de 900 pièces d'or, sont conservés au Musée archéologique situé sur l'îlot de Peddone. La nécropole punico-romaine (plus tard chrétienne), comprenant 450 tombes, conflue avec le Musée de la nécropole, situé au pied de l'autel de la pittoresque Basilique de Saint-Simplice. Construite entre la fin du XIème et le début du XIIème siècle, il s'agit du plus important édifice religieux du Nord-Est, ainsi que le plus ancien témoignage chrétien de l'île. Le saint patron est célébré à la mi-mai avec la pittoresque Fête de Saint-Simplice : cortège costumé accompagnant la procession. Le palio della Stella fait partie des célébrations. Vous apprécierez également l'église baroque de San Paolo avec son dôme irisé en majoliques.

Les premiers témoignages de l'homme remontent à 4 000 - 3 500 avant J.-C. : dolmens, menhirs et cercles mégalithiques. Environ 50 des établissements nuragiques remontent à l'âge de Bronze, parmi lesquels la tombe des Géants de su Monte de s'Aba, le nuraghe riu Mulinu, le village de Belveghile et le puits sacré de sa Testa. À partir du VIIème avant J.-C., le territoire fut tout d'abord habité par les phéniciens, puis par les grecs. La première colonie permanente fut punique (V-IV siècle avant J.-C.). Les carthaginois encerclèrent la ville de tours et de murs : certains sont encore visibles Via Torino. Sous la domination romaine, la ville est devenue le principal centre de la côte orientale. L'Olbia romaine avait des rues pavées, des thermes, un forum, dont des traces subsistent près de la mairie, Palazzo communal, et aqueduc, dans la localité de Tilibbas (I-II siècle après J.-C.). Puis il y a les ruines de la villa s'Imbalconadu (Ier siècle avant J.-C.). En 1999, 24 épaves réapparurent dans le vieux ports, en partie coulées par le siège des vandales.

La ville donnent sur une baie spectaculaire, qui protège l'aire marine de Tavolara et permet d'accéder à la prestigieuse Côte d'Émeraude. Sur l'immense côte d'Olbia, la myriade de criques turquoises ne vous laissera que l'embarras du choix : c'est là que se trouvent les quatre magnifiques baies de Porto Istana, appartenant à la zone protégée, et le Lido de Pittulongu, avec en particulier La Playa, plage préférée des habitants de la ville. À côté, dans l’ordre, vous trouverez la plage du Squalo, le Pellicano, et plus au Nord, mer et rochers avec Bados (bordant le Golfe Aranci). Au Nord, vous trouverez une autre longue étendue côtière : découvrez une plage de sable blanc (ou de petits cailloux) et une mer cristalline à Porto Rotondo, Marina di Cugnana et Portisco, avec en particulier sa Rena Bianca. Au Sud, en direction de San Teodoro, vous pourrez vous rendre sur les plages jaune-ocre du Lido del Sole, Le Saline, Bunthe, Li Cuncheddi et Punta Corallina. À la mer et à l'archéologie, vous pourrez ajouter les plaisirs du palais. Ne manquez pas de déguster les moules d’Olbia, avec un bon verre de Vermentino.

lasciati ispirare

Idee per una vacanza indimenticabile

Photos et vidéos

Que voir

Attrazioni da visitare nei dintorni

Établissements d'hébergement à proximité

Chambres à louer
OLBIA
0 km
Maisons et appartements pour les vacances
OLBIA
0 km
Bed and breakfast
OLBIA
0 km