La Stonehenge de la Méditerranée

Nuraghe Barumini

La Stonehenge de la Méditerranée

Une terre unique et inimitable. Des pierres qui renferment des secrets vieux de quatre millénaires, témoignages des premières civilisations apparues dans la Méditerranée
un voyage fascinant et mystérieux dans le temps

La Sardaigne renferme une histoire millénaire, racontée par des témoignages archéologiques disséminés sur tout le territoire. Les signes préhistoriques tangibles de l'île sont infinis : menhirs, dolmens, domus de Janas, puits sacrés, tombes des géants et une infinité de sites nuragiques. Des pierres énormes qui renferment des secrets vieux de quatre millénaires. Des constructions, souvent intactes, des premières civilisations ayant existé en Europe, des sites uniques au monde, un patrimoine à découvrir et à vivre : voici la Stonehenge de la Méditerranée.

Menhir di Pranu Muttedu - Goni
beauté silencieuse, panorama riche de légendes et de traditions

Les yeux pour admirer et l'âme pour comprendre. C'est une sensation immédiate devant l'immensité des vestiges préhistoriques de la Sardaigne. Des monuments mégalithiques, des pierres qui racontent des histoires et des personnages, identifiant des peuples et des croyances. Visiter l'île signifie revivre les mêmes parcours, sentir les mêmes pierres raconter une histoire lointaine. Des lieux évocateurs et fascinants, à parcourir à pied ou à deux roues, en contact avec la nature et l'histoire.

Perdas de Tamuli - Macomer
Domus de janas
à ne pas manquer en Sardaigne, une visite découverte de la préhistoire

Une journée en Sardaigne est comme feuilleter les centaines de pages d'un livre d'archéologie : vous rencontrerez des sites et des complexes parmi les plus importants au monde. À mériter le nom de Stonehenge sarde est sans aucun doute la zone du Pranu Muttedu: les Perdas Fittas sont les traces les plus évidentes de la civilisation néolithique. Des structures mégalithiques plus ou moins nombreuses nichées dans le maquis méditerranéen s'offrent aux visiteurs. Des légendes et des fables perdues dans le temps, comme celles des Janas de la Barbagia, accompagnent le voyageur durant la visite de vestiges préhistoriques.

Pozzo sacro di Santa Cristina - Paulilatino
les nuraghi, symboles de l'île, entourées d'une origine mystérieuse

Sept mille tours de pierre, et de nombreuses probablement encore à découvrir. Plus précisément, une tous les trois kilomètres carrés. Probablement, les Nuraghi, symboles de l'île, étaient le centre de la vie sociale d'une civilisation qui fleurit au début de l'âge de Bronze (moitié du deuxième millénaire avant JC) s'étirant jusqu'à l'âge du Fer (IX siècle avant JC), se distinguant de toutes les cultures méditerranéennes. Dans certaines régions, comme dans la Vallée des Nuraghi (dans la région de Logudoro), on en trouve trente situées à quelques centaines de mètres de distance. Celle de Barumini, su Nuraxi, a été déclarée patrimoine mondial de l'UNESCO.

Acteurs dans cet article

Attrazioni e località citate