Niché au creux d'une splendide vallée dont il prend le nom, Modolo est l'un des plus petits villages de la Sardaigne. Dans les campagnes environnantes, particulièrement vertes et fertiles, poussent de magnifiques cerisiers, des oliviers centenaires et des vignes parfumées donnant un aspect extrêmement pittoresque au paysage. L'économie du village se base sur les activités agricoles, et plus particulièrement sur la production de vins appartenant à la zone D.O.C. de la Malvasia de Bosa. Son toponyme vient du latin modus, diminutif de modulus, qui signifie ' petite extension '. La zone de Modolo a été habitée dès l'Antiquité, comme le prouvent les nombreux monuments préhistoriques qui ont été retrouvés alentour, tels que nuraghes et domus de janas. La fondation de Modolo a probablement eu lieu au IIIe s. av. J.-C., suite à la venue des Phéniciens d'abord et des Romains ensuite. L'année 1609, une épidémie de choléra décima le village qui risqua bien de disparaître. Par la suite, sous la domination de la maison de Savoie, un étendard ainsi qu'un sceau furent attribués au village.

L'arrivée à Modolo est pleine de charme, en vertu du magnifique paysage de vignes desquelles on tire la précieuse Malvasia. D'ailleurs, le village est un passage obligé sur la Route de la Malvasia de Bosa. Parmi les monuments à voir, outre aux domus de janas situées dans les localités de Silatari et de Coronedu, ainsi que les nuraghes Albaganes et Monte Nieddu, il est intéressant d'observer les ruines d'un couvent où demeuraient probablement des frères dominicains et, dans la vieille ville, l'église de Santa Croce (XVIIe s.) et surtout l'église paroissiale consacré à Sant'Andrea Apostolo. Cette dernière, qui fut édifiée au Moyen-Âge, fut détruite par un incendie en 1828 avant d'être restaurée. Aujourd'hui, elle ne conserve donc que quelques éléments de sa structure originelle. Les habitants de Modolo ont l'habitude de consacrer deux fêtes différentes à leur saint-patron, la première le 11 mai et la seconde le 30 novembre. Mais la plus importante est celle du mois de mai, lors de laquelle se déroule une procession religieuse suivie, dans la soirée, de bals, de spectacles folkloriques, de chansons, de compétitions sportives et de concours de poésies en sarde.