Sardaigne, reine de l’été 2018

Cala Cipolla - Chia

Sardaigne, reine de l’été 2018

Les littoraux de la Sardaigne aux premières places grâce à leur beauté et durabilité environnementale dans le classement de la Guida Blu de Legambiente et Touring Club Italia

Parmi les zones maritimes qui ont mérité les « 5 Vele » grâce à leur durabilité environnementale et qualité des services, la Baronìa di Posada et du parco de Tepilora arrive en tête en Italie, talonnée par le magnifique littoral de Chia (Domus de Maria). Dans le top 10 du guide, boussole pour s’orienter parmi les localités de la côte, prend place l’incomparable côte de Baunei. La Planargia di Bosa et le nord de la Gallura sont aussi présents.

À occuper la tête du classement, la Baronìa di Posada e del parco di Tepilora, symbole du tourisme écologique

Mer aux reflets turquoise et vert émeraude et sable comme la soie, protection des côtes et biodiversité, mobilité durable, produits agroalimentaires d’excellence et vacances actives en plein air ; tout ceci est la Baronìa que vous trouverez dans l’oasis de Bidderosa, de Capo Comino, de Berchida, de La Caletta, de San Giovanni et de su Tiriarzu, merveilles situées à partir du nord du territoire d’Orosei jusqu’à Posada, reconnue comme meilleure commune, en passant par Siniscola. Leur territoire comprend l’oasis de Tepilora, huit milles hectares de forêt encore intacte, de fleuves et de dunes côtières, identification parfaite de protection du paysage et d’exploitation touristique : il s’étend du bois du monte Tepilora jusqu’à l’embouchure du rio Posada, où nidifient les flamands roses, les échasses blanches et les talèves sultanes. C’est le contexte idéal pour le kayak, tandis que le Montalbo se prête parfaitement au trekking, et les rives du lac Maccheronis aux balades à vélo. À propos de « mobilité douce », à Posada on utilise des moyens électriques pour se rendre la plage.
Siniscola, la Caletta
Dans la province de Nuoro, dans la partie la plus au nord du golf d’Orosei, sur la côte est de la Sardaigne, tant de joyaux de sable clair et fin...

A la deuxième place absolue en Italie, voici les plages de Chia, un bout de côte très attrayant

Un coin de paradis à l’extrême sud-ouest de la Sardaigne : sept kilomètres de plage de sable velouté couleur ocre, baignée par la mer aux reflets bleu-ciel et turquoises, où s’intercalent des petits promontoires. Juste derrière, des forêts et des lagunes. De la tour de Chia, en allant au sud-ouest, on arrive à sa Tuerra, Porto Campana, la plage de su Sali jusqu’à atteindre su Giudeu, la plus belle et choisie comme scène de sports télévisés. Derrière se trouve l’étang de Spartivento, habitat d’espèces rares. A l’extrémité occidentale et à l’abri, la charmante Cala Cipolla. On associe à la mer un saut dans l’archéologie, où se trouve Chia se dressait le centre phénicien-punique (puis romain) de Bithia. Dans l’arrière-pays se perd à l’horizon l’étendue verdoyante d’Is Cannoneris, une oasis pour les excursionnistes, regorgeant de sentiers de trekking.
shutterstock_145534009_chia_su_giudeu_elisa_locci.jpg_resize
Un paradis de sable blanc extrêmement fin, avec le fond de la mer peu profond et limpide, sur la côte située à l’extrême sud-ouest de la Sardaigne,...

A la huitième place du classement se trouve la magnifique côte de Baunei, dans la région de l’Ogliastra, territoire de longévité

Bastions calcaires à pic dans la mer, étendues de sable à couper le souffle et mer tellement bleue qu’on n’arrive pas à discerner le ciel. Baunei est un village perché sur une montagne qui domine une portion de mer unique au monde. Cala Biriola, Cala Goloritzé, Cala Mariolu et Cala Sisine en sont les plages symbole. Absolument à ne pas manquer Cala Luna (partagée avec Dorgali) : du haut de ses cratères, on semble voir la mer enfermée dans une ampoule. Les chênes verts, les genêts et autre végétation méditerranéenne se séparent des teintes bleu-ciel de la mer. A l’intérieur les canyons, les vallées karstiques, les parois escarpées et le gouffre du Golgo font de Baunei la destination idéale pour le trekking et les escalades.
Cala Biriola - Baunei
Le fond de petits cailloux blancs semblables à des dragées réfléchit la lumière du soleil filtrée par l’eau émeraude, sur un fond de rochers : vous...

Juste en-dessous des dix destinations citées par le « Guida Blu » italien se trouve la côte de la Planargia

Vingt kilomètres de littoral de Turas à Bosa Marina, de s’Abba Druche à Compoltitu, des criques de Torre Argentina à Portu Managu : c’est le cadre du bourg médiéval de Bosa, centre principal de la Planargie. Bosa Marina est une grande plage aménagée, dont la profondeur de la mer augmente graduellement, idéale pour les familles. Les autres sont de magnifiques anses abritées du vent, de sable fin ou de galets et rochers polis. Toutes les plages sont baignées par la mer d’un bleu cobalt ou vert émeraude. Juste derrière le littoral se trouve un territoire qui se prête au trekking et birdwatching, comme le parc de capo Marrargiu, le promontoire des grifoni, et la réserve de Badde Aggiosu.
Bosa Marina, spiaggia
Pas seulement de l’art, de la culture et de la tradition agricole, artisanale et commerciale, l’unique ville moyenâgeuse de la Sardaigne compte...

À la quinzième place parmi les régions côtières italiennes se trouve la partie septentrionale de la Gallura

La municipalité au top de l’extrême nord de la Sardaigne est Santa Teresa Gallura, à suivre La Maddalena, Palau et Arzachena. Elle donne vie à un tronçon de côte inimitable comprenant le parc de l’archipel de la Maddalena, plus de 60 îles, petites et grandes, où se distinguent Budelli avec la plage rose, les criques de Caprera, Santo Stefano et Spargi, destinations d’excursions en bateau dans la mer aux teintes incomparables, monuments naturels et fond de mer idéal pour la plongée. N’oublions pas les plages de l’île de la Maddalena : Bassa Trinita, Cala Lunga, Monti d’a Rena et Punta Tegge. La longue côte de Santa Teresa est à visiter mètre par mètre, à partir de Capo Testa, Valle della Luna et les plages de Ponant et Levant. Rena Bianca, de sable poudreux et blanc, baignées par la mer cristalline aux teintes bleu-ciel, est le symbole de la durabilité environnementale et de la qualité des services. Palau est un autre exemple de protection et de beauté : côte de granit et anses de sable comme le suggestif Porto Faro, l’apparence exotique de Cala Trana et le paradis naturaliste de l’Ile des « Gabbiani, » patrie des mordus de windsurf. Quant au territoire de la côte d’Arzachena… Que dire ? Un spectacle qui contemple, outre les merveilleuses Baja Sardinia et Cannigione, toutes les célèbres plages de Porto Cervo et de la Côte d’Émeraude. Encore plus … c’est impossible.
shutterstock_34217167_s.teresa_spiaggia_rena_bianca_ivan_sguald
De la place la plus haute d’un célèbre bourg touristique du nord de la Sardaigne, le splendide ‘sable blanc’ vous apparaitra : ce sera un souvenir...

Sujet