En canoë et sup, en pagayant d’une île à l’autre

Canoa al mattino

En canoë et sup, en pagayant d’une île à l’autre

Vous les observez depuis les plages de la Sardaigne, elles sont petites et inhabitées, belles et séduisantes
combien vaut une journée digne de Robinson Crusoé ?

Vue de la terre elle est trompeuse, elle semble un petit rocher, mais en s’approchant vous la verrez se déployer vers la mer comme un serpent et cacher dans ses criques des récifs sculptés par le vent, des précieuses plages de cristaux de quartz, sur les rivages, des eaux thermales et des résurgences. Il y a même un nuraghe. C’est la Mal di Ventre sauvage, un point d’abordage fantastique, si la mer est clémente, après la difficile traversée depuis les côtes du Sinis.

Il existe également des îles à la portée de toutes les pagaies, qui se trouvent seulement à un bras de mer comme l’îlot dOgliastra et l’île des Cavoli où on peut se rendre depuis les plages de Santa Maria Navarrese et de Villasimius. Elles sont si belles et captivantes que vous vous attendriez à assister au coucher du soleil. Si vous êtes entrainé, considérez-les uniquement comme une halte aux box avant un autre voyage vers les îles voisines mais avec une allure différente, la succession rouge spectaculaire des falaises de Cea et la réserve naturelle de l’île de Serpentara. Et puis il y a le long fil d‘Ariane d’écueils et d’îlots qui côtoient la Gallura, il se déroule de la mer de San Teodoro au parc de l’archipel de la Maddalena en faisant des étapes intermédiaires dans de petits endroits au milieu de la mer envoûtés par autant de beauté intacte.

Ce sont tous des îlots inhabités suspendus dans le vert et dans le bleu du ciel et une mer de rêve, un concentré de charme primordial ici avec art pour accueillir celui qui arrive en pagayant depuis l’Île mère, ici le smartphone sert afin de ne pas devoir confier uniquement à la mémoire la sensation étrange de se sentir pendant un jour comme Robinson Crusoé, au milieu de la mer sur une île inhabitée.

Des jumelles différentes dans l’oasis de Villasimius

Cavoli est élevée et rocheuse, très près de la côte et très fréquentée, c’est la pause à l’ombre du phare et un plongeon sous l’eau pour voir et toucher la sculpture de la Madone de Sciola, avant de couper le golfe pour Serpentara. Vous êtes aux bords de la zone protégée, longue et sinueuse, un de ses côtés est une zone de protection intégrale, une maison sûre pour les hérons, les mouettes corses et les cormorans huppés. Les dauphins nagent dans l’eau.
Isola di Serpentara - Villasimius

L'iîe de Serpentara se trouve face à la plage de Villasimius. On peut y aller avec de petites embarcations ou au moyen des nombreuses excursions...

En Gallura les demoiselles sont faciles à vivre et disponibles

Quittez les plages de San Teodoro et pointez vers le nord sans toucher terre. Reprenez votre souffle dans les îlots près de la côte, ce sont de petits fragments au milieu de la mer de Gallura. Ici il y a une concentration des traits du caractère et des dons de son environnement naturel, la granitique à escalader, le ‘salon’ à exhiber, la sauvage à explorer, la romantique d’Instragram point et la protégée, à visiter sur la pointe des pieds.
Isola di Mortorio e dei Soffi - Arzachena

Pour surveiller Tavolara

Un pit stop sans pareils : de petites plages, des rochers, des animaux sauvages. Autour de leur périmètre il y une mer vivante à explorer, si riche qu’il est bizarre de penser qu’elle se trouve dans un carrefour maritime qui compte parmi les plus fréquentés par les bateaux en tout genre. Vous avez débarqué sur les îles Piana et des Cavalli, où vous pourriez être surpris par le vol d’un aigle royal qui fait son nid à Tavolara. ‘La montagne qui surgit de la mer ’vous attend au printemps et en automne, quand elle sera seulement à vous.
Isola Piana - Tavolara

La plage de l'Isola Piana - Isola dei Cavalli possède un sable très fin, gris aux reflets roses et ocre. Il y a aussi des rochers affleurants....

Où le soleil se lève

Ce sera une aurore au milieu de la mer à ne pas oublier, un peu moins d’un mille de la plage de Santa Maria Navarrese et vous arrivez à l’îlot, avec le lever du soleil, les Rochers Rouges d’Arbatax, le phare sur la falaise, les zones humides au-delà des étendues de sable, le Supramonte de Baunei, émergent lentement de l’obscurité. Il est temps de délier les canoës et de prendre la mer, prochain arrêt les falaises rouges devant la plage de Cea.
Isolotto d'Ogliastra

Où le soleil se couche

Un nuraghe en partie effondré sur la mer témoigne qu’elle a été déjà fréquentée dès la préhistoire, maintenant c’est un petit paradis désert de plages de quartz et de sources d’eaux sulfureuses, de rochers sculptés par le mistral et de tortues qui gambadent dans le maquis, mais il y a également une grande réserve d’émotions, découvrez son monde sous l’eau et attendez à l’ouest des couchers de soleil interminables sur la mer.
Mal di Ventre - Ca

Sujet