Carloforte

shutterstock_303106844_carloforte_veduta_dal_porto_atzec_image_ce.jpg_resize

Carloforte

Un bourg splendide, fondé par des familles ligures, se dresse dans l'archipel du Sulcis, à l'extrémité sud-occidentale de la Sardaigne : c'est l'un des bourgs les plus enchanteurs de l'ile

U pàize est une enclave ligure en Sardaigne : il conserve la langue et la culture des fondateurs, des familles des pêcheurs originaires de Pegli et provenant de l'ile tunisienne de Tabarka (où ils résidaient depuis le XVIe siècle). En 1738 les habitants de Tabarka obtinrent de la part du roi Carlo Emanuele III le permis de coloniser l’ile de san Pietro, inhabitée et appelée « des éperviers » depuis l'époque de la colonie phénicienne (VIIIe siècle ap. J.-C.) qui fut suivie par la colonie punique, avec un temple et une nécropole. Les pêcheurs, 40 ans plus tard, auraient fondé également Calasetta sur l'ile de santAntioco située en face.

Carloforte, qui est encore étroitement lié à Pegli et Gênes, est l'unique centre de l'ile, avec ses six mille habitants : il vous séduira avec des ruelles qui grimpent sur une légère pente, des coins colorés et des vues sur la mer, un petit port et d'anciennes fortifications défensives, dont il reste des tours de surveillance et des pans de murs avec des fortins, y compris la Porte du Lion. Dans l'architecture du bourg, inséré dans un des plus beaux clubs d'Italie, on peut distinguer u Palassiu du début du XXe siècle, aujourd'hui le ciné-théâtre Giuseppe Cavallera, et l'église de la Madonna del naufrago, qui accueille la statue en bois vénérée par les habitants de Tabarka, un symbole de foi et d'union solidaire de la communauté. La dévotion pour Saint-Pierre, le protecteur des corallari (pêcheurs de corail) et des tonnarotti (pêcheurs de thon) qui est fêtée solennellement le 29 juin, est très profonde. Sur la promenade du bord de mer le monument à Carlo Emanuele III, un groupe en marbre de trois statues (1786) avec au centre le souverain, dont dérive le nom du bourg, mérite une photo, tandis que l'église paroissiale fut dédiée à san Carlo Borromeo. À Spalmadureddu vous trouverez la tour san Vittorio, l'avant-poste défensif construit avec des blocs de trachyte, converti en 1898 en observatoire astronomique. Depuis 2016 c'est le musée multimédia de la Mer, qui raconte l'histoire carlofortina. Du reste la mer en est une partie essentielle : les côtes de san Pietro sont une suite de rochers décorés et de criques. Au nord vous trouverez la romantique Cala Vinagra, au nord-ouest le fjord qui se ferme avec la merveilleuse Cala Fico, à l'ouest le promontoire de Capo Sandalo, dominé par le phare du XIXe siècle, le plus occidental d’Italie, au sud la plage spectaculaire de La Bobba, les falaises à pic de la Conca et Le Colonne, deux îlots rocheux qui émergent de l'eau, le symbole de Carloforte.

La cuisine carlofortina est une expérience incroyable. Entre le mois de mai et de juin, un événement gastronomique international en exalte les spécialités avec des compétitions culinaires et de live cooking (cuisine en direct) : il s'agit du Girotonno. Le thon est revisité dans des recettes fantaisistes. Enfin, il ne faut pas oublier la fête pittoresque du cus cus tabarkino, le 25 avril. De la cuisine au cinéma avec Crêuza de mä, un événement carlofortino destiné aux colonnes sonores des films.

Photos et vidéos

Que voir

Attractions touristiques à visiter aux alentours

Établissements d'hébergement à proximité

Bed and breakfast
CARLOFORTE
0 km
Bed and breakfast
CARLOFORTE
0 km
Bed and breakfast
CARLOFORTE
0 km