Girotonno, la nourriture identifie et raconte un territoire

Mattanza - Isola di San Pietro

Girotonno, la nourriture identifie et raconte un territoire

Un événement qui évoque et célèbre une tradition séculaire : la pêche au thon dans l’île sulcitaine de san Pietro. Parvenue à la 16ème édition, il est désormais un classique sur le panorama international des foires gastronomiques
Carloforte et son Girotonno : une excellence de la Sardaigne

La nourriture raconte le territoire. Il n’existe que peu de lieux au monde où cette affirmation est véridique comme en Sardaigne. La cuisine est une des caractéristiques qui la distingue et la caractérise, un aspect qui va au-delà des spécialités exquises et s’insinue dans les plis de l’histoire et la tradition de l’île. À San Pietro, l’île dans l’Île, une mer merveilleuse et un caractère fort, la tradition culinaire est l’identité et l’âme de la communauté. Le Girotonno en est le symbole. Du 24 au 27 mai, l’original festival gastronomique parle des hommes, des histoires et des saveurs sur les routes du thon. Carloforte, un des plus beaux bourgs d’Italie, une perle de la Méditerranée, montre au monde la tradition de la pêche et de la cuisine lors d’un rendez-vous très attendu au-delà des frontières régionales, et est l’expression d’une culture qui plonge ses racines dans des rites millénaires.

Girotonno 2016 - Carloforte
Chef Italia
Piatto chef  Claudio Sadler
un triomphe de saveurs : le thon proposé dans des recettes traditionnelles et des variations créatives

La tradition des madragues, rais et ‘tonnaroti’ est célébrée par un programme de quatre jours de live coking et de dégustations gourmandes de recettes d’hier et d’aujourd’hui, de présentations et de concerts, de divertissement et d’itinéraires guidés dans le bourg de Carloforte et sur les splendides côtes de l’île. Les protagonistes sont des cuisiniers internationalement connus et des chefs : vous pourrez voir (et apprendre) de leurs mains, l’art et les finesses culinaires, tandis qu’ils s’alternent, sur la scène du Tuna village, dans la préparation (et commentaire en direct) des plats. Le moment clou est l’international tuna competition, une compétition spectaculaire entre des chefs ‘étoilés’ d’Italie et internationale occupés à exalter, à travers leur art, les qualités du thon. Les plats sont évalués par un jury de journalistes, d’experts et d’opinion leaders et également par un jury choisi parmi le public. Le thon sera proposé dans des recettes traditionnelles et des variations créatives, avec d’autres plats de Carloforte.

Carloforte, scorcio
Carloforte paese
Carloforte, porto
cadre et saison parfaits pour une expérience inoubliable

à Carloforte, les goûts et les cultures, les traditions et le modernisme se rencontrent. Les caractéristiques de ses paysages et de son histoire sont uniques en Sardaigne : son origine tabarquine la rattache étroitement à Gênes en vertu des liens historiques et culturels. Les rues du centre et le bord de mer pulsent de vie. Son architecture est typiquement celle des dix-huitième et dix-neuvième siècles : des édifices aux belles façades, des maisons couleur pastel, des escaliers et des ruelles où vous sentirez les arômes de la cuisine de la mer. Le charme du petit port est un prélude à la découverte de la mer aux mille couleurs et des côtes de l’île, où de belles falaises s’alternent, parmi lesquelles La Conca et Le Colonne, un symbole de Carloforte, avec de magnifiques baies, comme Cala Fico et Cala Vinagra, et des criques de rêve avec des fonds non-contaminés.

Cala Fico - Isola di san Pietro
Spiaggia la Bobba - Isola San Pietro
Le Colonne - Isola San Pietro
une tradition séculaire faite de gestes et de rites depuis toujours identiques

Le canal qui sépare San Pietro da Sant’Antioco, la plus grande île de l’archipel du Sulcis, est parcouru depuis toujours de bancs de ‘thon rouge’, le meilleur de la Méditerranée, durant les migrations. Sa pêche avec les filets est une pratique qui remonte aux Phéniciens et aux Romains, perfectionnée au Quinzième siècle par les Espagnols. Aujourd’hui encore on utilise les mêmes pratiques pour le pêcher : un véritable rituel qui se déroule d’avril à juin. Il commence par des prières propitiatoires des tonnarotti, avec le rais en tête qui les guide de la musciara, son embarcation. Les ‘thons de course’, aux viandes rouges et grasses arrivent en grands bancs de l’Atlantique pour déposer les œufs dans la Méditerranée la plus chaude. Leurs routes en bancs, sont prévisibles. La structure des filets les ‘obligent’ à entrer dans des ‘chambres’ toujours plus étroites, et à rester piégés. La dernière ‘chambre’ ‘de la mort’. C’est là que l’abattage a lieu. Puis le thon est ‘traité’ dans une des quelques madragues historiques encore actives dans la Méditerranée (en place depuis presque trois siècles !) selon les méthodes artisanales.

Sujet

Acteurs dans cet article

Attrazioni e località citate

Ce qui pourrait également vous plaire