Pour avoir accès à ses parties les plus interne et profondes, vous devrez parcourir des centaines de marches, mais le spectacle en vaut largement la peine : vous resterez bouche bée devant le charme et la beauté des stalagmites et des festons qui pendent des parois et devant la majesté des pièces. La Grotte de su Marmuri - le marbre, en raison de l'aspect particulier de la roche calcaire - s'ouvre à 880 mètres d'altitude et s'étend sur 850 mètres visitables, dans le taccu d'Ulassai, un massif qui surplombe le petit village de l’Ogliastra profonde, qui est, depuis toujours, le point de repère pour les amateurs d' escalade et de trekking. L'immense cavité qui se trouve à un kilomètre du bourg s'est formée il y a 150 millions d'années grâce à la force érosive de l'eau.

Pour y parvenir, vous parcourrez une route entre des reliefs escarpés et des gorges profondes. L’entrée s'ouvre sur un talus raide praticable, grâce à un escalier, ouvert au public dès à la moitié du XXe siècle. Après avoir laissé derrière vous la fatigue de la descente, vous vous immergerez dans un chemin plat agréable à travers de magnifiques concrétions encore en formation. À ce moment-ci, vous pourrez « escalader » du regard des hauteurs vertigineuses car, dans certains endroits, les parois atteignent 70 mètres : c'est la grotte la plus imposante d’Europe.

La visite d'une heure se déroule le long d'un sentier facile qui dépasse de très hauts salons et de petites cuves, deux petits lacs alimentés par l'égouttement incessant, jusqu'à une suite de stalactites stalagmites, colonnes, pisolites et splash, des formes globulaires dérivant du suintement ininterrompu. La température, constante à dix degrés, contribue à compléter l'atmosphère. Parmi les nombreuses pièces à visiter, arrêtez-vous dans la « grande salle », de 72 mètres de long et 30 mètres de large, dans la « salle de l'orgue », dont les concrétions ressemblent aux tuyaux de l'instrument musical, dans la « salle du cactus », caractérisée par deux stalagmites de vingt mètres de haut, qui ressemblent à des plantes cactacées, et encore, dans la « salle des chauves-souris », dans le « tunnel des petites cuves » et dans la terminale. Quel que soit l'endroit où vous porterez votre regard, ce sera une émotion inoubliable.

Su Marmuri est l'un des monuments naturels les plus célèbres de la Sardaigne, mais pas le seul d'Ulassai, avec un « paysage d'eau » quasiment incomparable, c'est celui qui est créé par les imposantes cascades de Lequarci et Lecorci, qui descendent en tourbillonnant sur des parois calcaires verticales à un demi-kilomètre seulement du centre habité. Les eaux de Lecorci jaillissent juste un peu au-dessous de la célèbre grotte et s'unissent plus en aval avec celles de Lequarci.

Durant l'excursion naturelle, ne ratez pas l'occasion de vous plonger dans la grande tradition culturelle d'Ulassai, un véritable village-musée où la célèbre artiste Maria Lai, a vu le jour et aux œuvres de laquelle la Stazione dell’Arte a été dédiée.